rugby-auvergne.forumactif.com
Cher visiteur , inscrivez vous et participez à la vie du forum
Festivitées
clic dessus pour agrandir

Derniers sujets
» Phases finales Auvergne 2017
Mer 05 Avr 2017, 15:59 par clement

» City Rugby Tou
Mer 05 Avr 2017, 12:55 par clement

» Taddéi
Mar 04 Avr 2017, 14:26 par crabe

» Competitions moins de 16 et 18 ans
Mar 04 Avr 2017, 11:09 par clement

» Challenges sud-est
Lun 03 Avr 2017, 22:53 par crabe

» TOP 8 FEMININ
Dim 02 Avr 2017, 11:58 par crabe

» Championnat Honneur
Sam 01 Avr 2017, 11:18 par @lex

» Championnat PH
Sam 01 Avr 2017, 11:12 par @lex

» Championnat 1ere serie
Sam 01 Avr 2017, 11:11 par @lex


2e série 2010-2011

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2e série 2010-2011

Message par @lex le Sam 26 Juin 2010, 18:46

le calendrier


Dernière édition par @lex le Dim 24 Juin 2012, 11:40, édité 1 fois
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par Mouss' le Ven 24 Sep 2010, 17:17

Chamalières / Puy Guillaume Forfait PUY GUIL
avatar
Mouss'
Entraineur RCCastelpontin

Masculin Messages : 550
Age : 46
Groupe : La légende du rugby auvergnat
Localisation : Vertaizon
Mon club du Taupe15 : Springboks.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Dim 26 Sep 2010, 21:52

les autres résultats de la 1ere journée

Dompierre 15 - 10 Blanzat
Massiac 12 - 3 Manzat
Pérignat 25 - 12 Varennes sur Allier
Pulvérières 3 - 17 Lapalisse


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Mar 28 Sep 2010, 19:19

Dompierre - Blanzat : Compte-rendu du site de Blanzat

Dompierre 15 – Blanzat 10

Fiche technique :
27 septembre 2010, 15 heures.
Temps maussade, sans pluie.
Arbitre : M. Serre
Score à la mi-temps : 0-0.
Bonus défensif pour Blanzat.

Points :
BAC : Un essai (Forlay), une transformation (Forlay) et une pénalité (Forlay).
Adversaire : Deux essais, une transformation et une pénalité.

Bilan disciplinaire :
BAC : Aucun carton reçu.
Adversaire : Aucun carton reçu.

Equipe :
1 Raymond - 2 Audigane - 3 Védrine - 4 Peruti - 5 Quinet ©
6 Montavit - 7 Ahond - 8 De Olivera - 9 Labalte - 10 Thomy
11 Lacroix - 12 Sabatier - 13 Mouat M - 14 Huguet - 15 Forlay
Remplaçants : 16 Dumas - 17 Michelet - 18 Eddy
19 Champroux - 20 Rousseau

Résumé :
Blanzat débutait sa saison par un périlleux déplacement à Dompierre, équipe avec qui les jaunes et noirs avaient terminé à égalité la saison dernière. De plus, le BAC se présentait avec un groupe amputé de plusieurs titulaires en puissance et sans match amical dans les jambes. Autant dire que l’équipe se lançait dans l’inconnu ! Mais elle pouvait s’appuyer sur l’avant-dernier match de la saison précédente ou 20 blanzatois étaient venu chiper une victoire importante à Dompierre.

Une pénalité loupée par les locaux et une bonne période d’occupation du terrain adverse évitent aux visiteurs de gamberger. Malheureusement, un échec sur pénalité et un drop manqué ne leur permettent pas de concrétiser leur temps fort. Les dompierrois non plus n’arrivent pas à débloquer leur compteur. On assiste surtout à un enchainement de touches et de mêlées. Dominateurs en touche, les blanzatois perdent quelques munitions en mêlée, le temps pour les joueurs de s’adapter aux nouvelles règles et à Audigane de s’adapter à son nouveau poste de talonneur. Il fut d’ailleurs élu Talon d’Or du match, en lieu et place de Quinet qui s’était auto décerné cette récompense la saison dernière au même endroit. Toujours est-il que les deux équipes atteignent la pause sur un score nul et vierge.

Dès l’entame de la seconde période, Forlay ajuste une pénalité qui donne l’avantage au BAC. De quoi réveiller les locaux qui se rapprochent de l’en-but adverse. La défense jaune et noire, rarement prise en défaut jusque là, va finalement craquer à deux reprises sur son côté gauche. Menés 12-3, les blanzatois répondent par une course de 50 mètres de Forlay après un mêlée. C’est le poteau qui refusera à ce même Forlay de donner l’avantage à son équipe sur pénalité. Le buteur bourbonnais ne manquera quand à lui pas l’occasion de concrétiser le bon travail de ses avants dans les mauls. Après une ultime occasion d’essai pour Dompierre, le coup de sifflet final intervient sur le score de 15-10. Blanzat revient avec un bon point dans les valises et quelques encouragements pour la suite.

A noter, pour la petite histoire, que De Olivera fut élu « Comédien du match » par Dompierre et « Alcoolique de la journée » par Blanzat. Un grand chelem inédit. On notera également que, pour un premier match avec les nouvelles règles, la prestation de l’homme au sifflet fut de bonne facture.

Il a dit qu’il a dit :
Loïc Quinet, aux joueurs, lors de la causerie d'avant-match :
« De toute façon, la moitié d'entre vous n’a pas compris les nouvelles règles. Peut-être que moi non plus, d'ailleurs. »

M. Serre (arbitre du match), à Alain Chabaud, lors de la mi-temps :
« Je t'ai pas entendu gueuler aujourd'hui, t'es malade ? »

Julien labalte, aux joueurs, en fin de seconde période :
« Vous voyez, on peut y arriver même avec l'équipe Z ! »


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Mar 28 Sep 2010, 19:24

Pérignat / Varennes sur Allier ,vu par le site de Varennes
Début du match et première tentative de pénalité de Yannick qui passa à coté. Renvoi au 22, Jérôme récupère la balle, s'ensuit un bel enchainement qui aboutit au TGV sud albigeois qui s'en va aplatir le plus près des poteaux pour faciliter la tâche à son buteur, qui réussi la transformation !

Score 0-7
Les locaux piqué au vif réagissent par un essai non transformé ! (un manque d'information ne me permet pas d'expliciter l'enchainement qui aboutit au dit essai, surement une trop forte cordialité envers les locaux et des erreurs de défenses ! ) le pilier botteur ne réussi pas la transformation.

A la 13ème minute Varennes obtient une pénalité grâce à son capitaine qui eu un geste malheureux envers son vis à vis qui riposta instantanément, ce dernier se fit prendre par la patrouille. À la décharge du capitaine, il n'avait pas pris ces pilules, il est atteint du syndrome Gilles de la Tourette.

Changement, Julien est remplacé par Nicolas Boudau, problème de cheville. Sur cet entrefait la maman de la greffière entre en jeu et les notes ne se font plus aussi précises. Ah si Bruno écope d'un carton blanc pour avoir plongé dans le regroupement. Il nous assure que c'est Jonathan qu'il l'a poussé, personne ne l'a cru !
Mi-temps 05-07

La seconde mi-temps ne sera pas facile nous évoluerons avec le vent dans le nez.

Reprise et ...Essai!

Ah il ne fallait trainer à la buvette, en effet essai dès la seconde minute de la mi-temps pour Pérignat, suite à un imbroglio varennois en touche qui profita à la troisième ligne adverse.

Score : 10-07
Reprise et coup, non pas de génie mais de chance du capitaine qui profita d'avoir la balle vers les 22 adverses pour tenter un drop qui finit vers le poteau de coin adverse. D'ailleurs lorsqu'il a tapé il s'est dit qu'il allait retrouver le ballon entre ses poteaux mais non, son presque jumeaux Jérôme avait suivi le coup et récupéra la balle pour aplatir dans l'en-but. Comme quoi la télépathie entre presque faux, vrai jumeaux...

Score 10-12
Bis repetita sur le coup d'envoi, Varennes récupère la balle, se voit acculer sur ces 22 et encaisse un essai dans la minute qui suit l'engagement.

Score 15-12
A la 65 minute Varennes encaisse un énième essai sur une mauvaise compréhension sur la touche, le troisième ligne aplati avec dédain pour tuer les derniers espoirs varennois.

Score 22-12.
Dernier baroude d'honneur des varennois qui furent piqué par le moustique tigre du Chikungunya, ce qui eu pour effet de les faire jouer à la main. Pénalité, coup franc, touche, mêlée, pour un effet nul mais qui fut plaisir si ce n'est aux supporters au moins à certains joueurs, notamment au capitaine, et on écoute toujours son capitaine.

Le score fut scellé par une nouvelle pénalité locale.
Score final 25-12

Défaite sans le point de bonus pour Varennes.Il faudra une remobilisation forte en vu du week-end prochain avec la réception de Pulvérières dimanche à 15h00 si l'on veut toujours être invaincu à domicile et pourvoir se relancer dans le championnat.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par crabe le Lun 04 Oct 2010, 00:40

journée 2
manzat 28-10 chamalières
varennes 24-0 pulvérières
lapalisse 24-5 dompierre
avatar
crabe
Ancien rugbyman

Masculin Messages : 2702
Age : 30
Localisation : Auvergne-Rhone Alpes
Mon club du Taupe15 : asm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Lun 04 Oct 2010, 19:26

suite des résultats de la 2e journée
Massiac 15-10 Blanzat
Puy Guillaume 12 -14 Pérignat

Varennes sur Allier / Pulvérières
Le vent n'a pas que fermé les grilles de sécurité mais à bien failli désarçonner le clocher de notre église, imaginé un vent force 7 en pleine terre bourbonnaise ! Varennes attaque avec le vent dans le dos et campe dans le camp de Pulvérières. Au bout de 10 minutes de jeu Bruno Laplace (revenant de blessure après s'être fait découper par Blaz à l'entrainement) affole la défense adverse et marque son essai sur un départ de mêlée côté fermé. Essai non transformé.

Score 05-00.
A la 19ème Bruno en grande forme intercepte la balle suite à une grosse pression défensive et s'en va aplatir au milieu des perches. Boud ne se fait pas prier pour transformer.

Score 12-00.
Beau mouvement varennois sur une récupération, qui s'en va vers le large stopper par la botte de Bruno Theuil qui tapa de son pied droit (le meilleur) pour trouver une touche 2 mètre plus loin alors qu'il y avait un décalage et Loïc à l'aile. S'en suivit les brimades du coach sur le beau pied, non, le pied bot de Bruno ! Sur la touche Pulvérières négocie mal une transition qui profite à Jonathan bien secondé par Boud qui finit par un essai de Jérôme Layne tout en félinité, non transformé.
Score 19-00.
A la trentième minute arrivé de notre Caucaunibuca local dans l'arène avec son chien ! Rassurez-vous il ne jouait pas mais nous a rassuré sur son état de santé. Il sera bientôt des nôtres. Les dix dernières minutes ne voit pas de nouveaux points marqués. Un coup les varennois avancent, un coup les varennois reculent, mais comment veux-tu, mais comment veux-tu que... les habitués de la troisième mi-temps connaissent la fin de l'histoire.

Mi-temps. Une bonne prestation en première mi-temps même si l'on aurait pu en marquer plus. Le second acte s'annonce plus rude avec le vent dans la truffe. Ma greffière note que Julien Chantry est toujours des nôtres et debout mais pas pour longtemps. En effet la mi-temps lui a été fatale. Une orange pure, une montée brutale de vitamine C dans l'organisme ou une aigreur d'estomac lui valu de laisser sa place et de déposer des gerbes sur le soldat inconnu.

Coaching, cinq changements ! Entré de Yohan, Kévin, Z'ours, Damien et Dédé. Au dire des supporters ce coaching a déstabilisé l'équipe et un léger flottement c'est installé. À la 45ème Jérôme se rappelle au bon souvenir de la défense adverse et dépose son vis à vis sur un cadrage débordement, toute en félinité, une vraie tigresse ce Jérôme, Rrrrrr ! Essai transformé par Boud qui a su dompté le vent.
Score 24-00.
Le reste de la deuxième mi-temps se solda par une occupation des visiteurs dans les quarante mètres locaux. Les varennois s'arc-boutèrent en défense et tel le roseau ne rompit point. Notre épaule de flanelle internationale tente de dégager son camp, mais contre le vent nous ne trouvons que des touches de 10 mètres ! Au grand dam de Thierry qui avait dit de monter des chandelles. Entrée de notre kamikaze Mickael Popineau qui ne s'échappe pas en défense, ni à la troisième mi-temps.

Entre temps Loïc peste après ses mains, pourquoi ses doigts de la main gauche se trouve sur sa main droite et inversement. Mais rassurons le ce n'est pas le seul, ou alors est-ce dû à la discussion que je surpris dans les vestiaires avec Kévin l'un abusa du produit alcoolisé la veille et se brula après une chaudière ou baraque à frite et l'autre passa une nuit blanche, avec la baraque à frite ça on ne sait pas. Quoiqu'il en soit le vent et la qualité des passes le dédouana de ses fautes, en partie.

Mathieu atteint de crampes aigues se voit obliger de quitter ses coéquipiers avant le terme. Il nous a affirmé que cela ne venait pas de sa condition physique ni de son hygiène de vie, mais des chaussettes neuves qui lui serraient trop les mollets ce qui empêcha un retour veineux optimal pour irriguer cette belle machine qu'est Mathieu. Ceci est nullement dû au fait que le maillot mettait en exergue un beau profil ce qui aurait pu expliquer les dites crampes mais qui en tout cas mettait en valeur le sponsor sur son corps d'athlète.
A la 70 ème retour de Julien Chantry qui a finit sa commémoration, le jeu est haché (a chié ?) et le coup de sifflet arrive à point nommé.

Score final 24-00

Victoire bonifié de Varennes face à une belle équipe de Pulvérières qui s'était déplacée pour l'occasion amoindrie avec seulement 17 joueurs. Il faut continuer sur cette lancée avec un déplacement la semaine prochaine chez nos voisins Dompierrois.

MANZAT / CHAMALIERES
Nouvelle saison, nouvelle division, nouveaux maillots : les chamaliérois ont essuyé les plâtres avec difficulté pour le premier déplacement de la saison du côté de Manzat.

Face à des locaux relégués de première série, qui avaient à cœur de se racheter devant leur public après une défaite inaugurale à Massiac, les rouge et blanc n’ont pas trouvé la solution pour faire face à une défense bien en place et un jeu au sol aussi vicieux qu’efficace des hommes des Combrailles.

Ainsi, gavés de ballons, les manzatois, qui avaient ouvert le score très tôt sur une belle percée au centre de l’attaque, accentuaient leur domination en profitant des nombreuses approximations et autres choix de jeu contestables des visiteurs dont ils profitaient à la perfection.

Cependant, Chamalières restait dans le match à la faveur d’une pénalité de Thomas Guilhot et d’un essai de l’inévitable Jean Lazime dans son style caractéristique (10-11 à la pause).

Le retour des citrons était emprunt d’un flou total. La fatigue aidant, les joueurs comme l’arbitre semblaient égarés sur le pré, la partie se déroulant sans grand respect des règles, en avant et fautes au sol allant bon train de chaque côté, sans pour autant que le sifflet ne se fasse entendre. Toutefois, lors de ses rares interventions, le directeur de jeu tranchait souvent en faveur des locaux qui ne maîtrisaient que d’autant plus facilement leur sujet.

Une pénalité, puis deux essais transformés permettaient à Manzat de se faire la belle de manière définitive, tandis qu’une exclusion temporaire de chaque côté était prononcée (si l’on excepte celle de l’entraîneur stadiste pour contestation).

Difficile pour les chamaliérois de se faire une réelle opinion sur leurs capacités propres, comme sur le niveau général de ce nouveau championnat, tant ce match fut particulier. Une chose est sûre : les avant stadistes, pourtant ultra dominateurs en mêlées fermées (bravo à tous les premières lignes chamaliérois qui firent tous preuve de fort belles dispositions dans ce nouvel exercice), ont clairement manqué d’autorité dans les rucks, où bon nombre de ballons furent perdus. Un mal récurrent qu’il faudra à tout prix rectifier dimanche prochain, pour la réception de Massiac dont on connaît la qualité du jeu d’avants…

Massiac – Blanzat
Temps ensoleillé, avec fortes rafales de vent.
Arbitre : M. Gironde.
Score à la mi-temps : 7-17.
Bonus défensif pour Massiac.

Points :
BAC : Deux essais (De Olivera, Sabatier), deux transformation (Forlay), une pénalité (Forlay) et un drop (Forlay).
Adversaire : Deux essais, une transformation et une pénalité.

Bilan disciplinaire :
BAC : Deux cartons blancs (Huguet, Rochefort).
Adversaire : Un carton blanc.

Equipe de Blanzat:
1 Raymond - 2 Audigane - 3 Védrine - 4 Peruti - 5 Quinet ©
6 Montavit - 7 Ahond - 8 De Olivera - 9 Labalte - 10 Thomy
11 Moreau - 12 Sabatier - 13 Mouat M - 14 Huguet - 15 Forlay

Remplaçants : 16 Dumas - 17 Rodier - 18 Schwarz
19 Rochefort - 20 Rousseau - 21 Damien

Résumé :
Après le point ramené de Dompierre, le BAC se voyait proposer un nouveau déplacement à Massiac, promu. Dans un début de saison assez corsé, les blanzatois étaient dans l’obligation ramener un résultat positif du Cantal.

Fort heureusement, les locaux se chargent de mettre les jaunes et noirs sur de bons rails d’entrée avec une succession de fautes évitables qui conduisent à une pénalité de Forlay. Se servant bien de l’appui du fort vent, Blanzat réalise une bonne entame de match et, suite à une touche mal négociée de verts, Quinet lance De Olivera qui cavale sur 50 mètres avant de déposer l’arrière adverse. 10-0 sans trop d’efforts et bientôt 17-0 suite à un dégagement peu académique du 15 local. Pendant que les ailiers le houspillent, Labalte joue la touche vite et Sabatier fait parler ce qui lui reste de vitesse pour toucher la terre promise.

Forlay se charge ensuite de respecter sa nouvelle tradition. Il touche le poteau pour la seconde fois en deux matchs. Les locaux vont se réveiller en fin de première période et imposer une solide séance de jeu d’avant sur la ligne d’en-but blanzatoise. Les jaunes et noirs s’en tirent admirablement mais le deuxième centre trouve une brèche et ramène le score à 17-7. Juste avant la pause, Huguet fait une faute bête qui donne 10 minutes de supériorité aux verts.

A 15 contre 14, les massiacois peuvent également s’appuyer sur le fort vent pour ce second acte. Mais ils auront du mal à trouver la bonne solution pour contourner la défense du BAC. La tâche devient encore plus dure lorsque Forlay profite d’un mauvais dégagement pour claquer un drop en coin. Le jeu est assez pauvre de chaque côté et un carton blanc sera donné à chaque équipe.

Les avants locaux arrivent tout de même à dérouler quelques bons mauls. Suite à quelques nouvelles perforations au ras, ils réalisent un bon mouvement sur l’extérieur pour se rapprocher au tableau d’affichage. Une pénalité les ramène à 20-15, leur octroyant le point de bonus défensif et les laissant à un essai de la victoire. Mais Blanzat ferme les vannes et un drop de Forlay passe même à quelques centimètres de les priver de ce précieux point. Le coup de sifflet final fige donc le score de 20-15.
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Dim 10 Oct 2010, 22:55

la 3e journée

Blanzat 21 - Lapalisse 7
Chamalières 11 - Massiac 11
Dompierre 13 - Varennes 11
Pérignat 10 - Manzat 6
Pulvérières 11 - Puy-Guillaume 27
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Lun 11 Oct 2010, 19:13

Dompierre / Varennes
Voyage intradépartemental en prenant l'Orient express, direction Dompierre sur Besbre. Accostage au port de Dompierre (forcément l'Orient express ne s'arrête pas à Dompierre) et cheminement à pied pour arriver sur site. Dompierre suite à son match contre Lapalisse est amoindri, deux blessés, un suspendu et se présente à 17 sur la feuille quand Varennes se voit obligé de refuser à des joueurs de jouer. Mais ne sous-estimons pas la bête acculée.

Départ et sur une première mêlée Varennes subtilise une balle introduction adverse grâce à la poussée collective et au pied de son président. S'ensuit la traditionnelle relevée de mêlée de la part des locaux qui se solda par deux trois mouches d'assommées et une pénalité pour Varennes non transformée par notre artilleur du jour, Boud. Cédric Chevrot se met en valeur avec une charge pachydermique ! Il n'a pas jugé bon d'user de son barrissement lors de sa charge au contraire de Max en fin de match. Boud rate une seconde pénalité et le score reste stérile, dominer n'est pas gagner. Le bord de touche s'active, l'entraineur gesticule, hurle, nous fait des dessins sur sa tablette on ne comprend rien c'est de l'abstrait, on se demande s'il n'a pas été influencé par Vassily Kandinsky, non, en fait il ne veut plus que nous fassions de croisées pour retomber dans les bras des défenseurs adverses.
L'édifice dompierrois, qui était château branlant lors des touches précédentes s'écroule comme un château de cartes. Dompierre nous offre néanmoins une leçon d'efficacité en venant une fois dans les 22 adverses et en marquant une pénalité.

Score : 03-00

Sur la remise en jeu, Dompierre dégage et Bruno se voit avec le ballon dans les bras, donne du clairon, sonne la charge qui fut héroïque pour lui car sur l'impact il reste au sol le crâne ouvert !? Il semblerait que ce soit un de ses camarades qui lui est fendu le crâne en deux. Faut bien gagner sa place pour dimanche prochain. L'intérimaire du capitanat reprend donc du service. Julien Chantry est à terre le genou en porte feuille. Boud n'arrive toujours pas à régler la mire et rate une troisième pénalité, heureusement sa fille ne le voit pas, elle dort.

Varennes récupère un nouveau ballon sur introduction adverse et aussi sur que le dicton suivant : « soleil en août, pâté en croute » on pourrait en inventer un autre : « Mêlée gagnée sur introduction adverse, Dompierre énervé envoie des pastèques. » Du coup le N°4 de Dompierre va faire refroidir la théière qui lui sert de cerveau pendant dix minutes.

Changement d'artilleur et Romain renvoit la marque sur un score de parité.

Score 03-03.
Les dompierrois perfides et filous empêchent le sauteur de Varennes de s'envoler dans les airs et de réaliser le rêve d'Icare. Julien Chantry, la mort dans l'âme, nous quitte, son cœur et sa raison ne voulaient pas mais son genou en a décidé autrement. La mi-temps arrive après une exclusion d'un joueur dompierrois après un plaquage dangereux. Et une chandelle de l'ouvreur local digne d'une ancienne gloire varennoise qui a failli être réceptionné par son arrière !

Mi-temps 03-03. c'est pas folichon surtout avec le vent dans le dos, les erreurs tactiques, les pieds carrés, et autre manque d'envie ne nous ont pas permis de se mettre à l'abri lors de cette première période.
Entrée en jeu de Dédé qui s'illustre en échappant une balle qui aurait pu finir en essai. Suite à une bonne pression défensive Varennes se voit offrir une mêlée à cinq mètre de l'en-but adverse qui se concrétisa par un essai de Yannick dans le côté fermé après une série de passes dans le tempo et sans en avant. Essai non transformé par Romain.

Score 03-08
Dompierre ne laisse pas le temps au banc des exclus de refroidir et le pilier gauche prend place après un stamping comme dirait les anglo-saxons ou un ratissage en règle à deux mètres du ballon comme essaya d'expliquer, à l'arbitre, le fautif.

Jonathan jouant troisième ligne après la sortie de Mathieu pour cause d'inflammation au niveau des adducteurs. On ne connait pas la cause de l'inflammation, peut être que l'élastique de son slip neuf le comprimait trop. Quoiqu'il en soit il faudra que quelqu'un se dévoue pour lui prodiguer des massages. Donc Jonathan le remplaçant effectua une charge éléphantesque pour atomiser le frêle défenseur se mettant en travers de sa route. Le ballon continua sa course dix mètres plus loin mais pas Jonathan. Cédric Chevrot est remplacé par Damien. Le clan des supporters constate que l'arbitre de touche de Dompierre ne doit pas connaître le règlement, en effet celui-ci marque la touche là où s'arrête le ballon et non pas là où il est sorti du terrain. L'arbitre central ne broncha pas.

Z'ours se voit pénalisé dans un regroupement et exclu pour fautes répétitives. Dompierre recolle au score sur pénalité.

Score : 06-08
Quelques instant plus tard l'intermittent du capitanat joue vite une pénalité qui lui valu de gagner dix mètres pour mettre en bonne position Romain qui réussi la pénalité.
Score : 06-11

Dans les toutes dernières minutes, Dompierre accule Varennes dans son camp, rate une pénalité puis un drop. Essaye de nous enfoncer devant mais Varennes résiste tant bien que mal.

A la 82ème dernière action et touche en faveur de Dompierre la balle est captée par le second bloc, Varennes maintien l'élan des locaux le maul déroule côté fermé, le pseudo capitaine mit les mains sur le ballon, s'infiltra dans le camp adverse, ralenti la sortie de balle, reçu une gifle qui le fit doucement rire, il dit au propriétaire de la gifle qu'il tapait comme sa grand mère mais eut pour réponse un second coup plus appuyé qui lui valu de chercher toute la moitié gauche de son visage dans la pelouse. Sur la sortie de balle, forcément je ne tenais plus le ballon mais mon semblant de visage, la balle arriva à l'aile et l'inéluctable arriva : un essai assassin de Dompierre nous crucifia sur l'autel de la victoire qui nous était promise.

Score final 13-11

Nouvelle défaite de Varennes qui peine à démarrer cette année et balbutie son rugby, une remobilisation des joueurs, dans la semaine et aux entrainements doit être faite si l'on ne veut pas faire appel à un proctologue en fin de saison.

Chamalières / Massiac
Dimanche 10 octobre, Chamalières ouvrait la saison à domicile avec la venue de Massiac qui avait à coeur de battre les rouges et blancs suite à la finale perdue l'an dernier et aux 3 points laissés en route dans leur "imprenable" citadelle cantalouse .....
Le match démarre sur les chapeaux de roue pour Cham qui scorèrent 2 pénalités (6-0) suite aux fautes répétées des visiteurs ; l'un d'eux alla d'ailleurs méditer à ses gestes pendant 10 minutes. A son retour, il nous gratifia d'un beau plaquage à l'épaule qui lui valu un deuxième carton jaune synonyme d'exclusion. Mais les cantalous se rebiffèrent et reprennèrent même l'avantage au score (6-8 ) après 1 pénalité et un essai en coin sur pénal touche. Sur le renvoi, le deuxième ligne massiacois se fit découper et cherche encore le bout de cote qu'il a laissé sur le terrain. Il s'en suit une mêlée bien négociée par les locaux qui envoyèrent leur centre Pierrot aplatir en terre promise (11-8 ). Il nous gratifia au passage de sa légendaire pointe de vitesse et de son raffut dévastateur sur l'ailier adverse.
Au retour, les rouges et blancs tentèrent d'emballer le match et gaspillèrent un 4 contre 1 en bout de ligne qui aurait pu faire tourner le match.... Les cantalous s'arcboutèrent en défense et résistèrent. Les locaux laissèrent filer les points au pied et il n'en fallut pas tant aux visiteurs pour garder la tête hors de l'eau et tenter de revenir au score.
En toute fin de match, Massiac ajouta 3 points suite à des fautes répétées des locaux qui leur permirent de repartir avec les points du match nul.
Ce match est à vite oublier pour les rouges et blancs du point de vue de la concrétisation et de la discipline et il faut se remobiliser pour la venue du leader Pérignat sur les terres du Chatrousse.

BLANZAT / LAPALISSE
Temps très nuageux, avec pluie en première mi-temps.
Arbitre : M. Jeudi
Score à la mi-temps : 15-7.
Pas de point de bonus.

Points :
BAC : Six pénalités (Forlay) et un drop (Forlay).
Adversaire : Un essai et une transformation.

Bilan disciplinaire :
BAC : Un carton jaune (Pradat) et un carton blanc (Schwarz).
Adversaire : Un carton jaune et un carton blanc.

Equipe de Blanzat:
1 Raymond - 2 Audigane - 3 Saint-Martin - 4 Peruti - 5 Quinet ©
6 Montavit - 7 Ahond - 8 Rodier G - 9 Pradat - 10 Thomy
11 Moreau - 12 Rochefort - 13 Sabatier - 14 Mouat M - 15 Forlay
Remplaçants : 16 Dumas - 17 Michelet - 18 Schwarz
19 Labalte - 20 Filippi - 21 De Oliveira - 22 Damien

Résumé :
Après avoir ramené deux résultats intéressants de ses deux déplacements inauguraux, le BAC se voyait proposer la réception du leader Lapalisse. Un résultat positif était obligatoire pour garder la bonne dynamique. Mais la qualité de l’opposition et la forte pluie qui commença lors de l’échauffement annonçaient une après-midi qui n’aurait rien de bucolique.

Blanzat a toutefois pris l’habitude de bien débuter ses matchs. L’équipe prend rapidement pied dans la moitié de terrain adverse et provoque des fautes chez son adversaire. Forlay rate une première pénalité avant de réussir sa seconde tentative. Il s’essaie ensuite aux drops, touchant son poteau hebdomadaire sur une tentative avant de trouver la mire. Les visiteurs continuent de faire des fautes et le score est porté à 9-0. S’en suit la seule échauffourée d’un match qui aura été viril mais sans débordements. Un carton jaune de chaque côté calme les esprits et envoie Pradat prendre un repos bien mérité. Sans doute, un peu décontenancés, les jaunes et noirs laissent les bourbonnais pénétrer leur moitié de terrain. Ceux-ci ne se font pas prier pour marquer sur leur seul temps fort un essai discutable. Revenus à 9-7, ils vont heureusement retomber dans leurs travers, ce qui permet à Forlay de porter la marque à 15-7 à la pause.

Le pied de l’arrière blanzatois continuant à faire mouche après la pause, l’écart est fait au tableau d’affichage. Il n’empêche que les visiteurs n’abdiquent pas et vont même imposer un solide pilonnage de la ligne jaune et noire. Mais le BAC a pris une autre bonne habitude : Celle de bien défendre, surtout acculé. Cette habitude sera encore une fois respectée. Certes, le carton blanc octroyé à un Schwarz à peine entré, pour accumulation de fautes au sol, aurait pu déstabiliser l’équipe locale. Cela ne fut pas le cas, surtout que l’arbitre s’aperçut assez vite que les bourbonnais avaient bien plus fauté dans ce compartiment du jeu et rétablit l’équilibre. Une fois dégagé, Blanzat ne fut plus vraiment inquiété et se contenta de bombarder les perches adverses de loin, malheureusement sans réussite.

Le score final de 21 à 7 permet au BAC de revenir au niveau de leur adversaire du jour. Ils partagent la deuxième place derrière Pérignat auteur d’un surprenant 3 sur 3 depuis le début de saison. Prochain rendez-vous dès la semaine prochaine à Varennes.
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Lun 18 Oct 2010, 18:23

4e journée
Chamalières 14-3 Pérignat
Manzat 14-6 Pulvèrières
Massiac 9-3 Lapalisse
Puy Guillaume 21-3 Dompierre
Varennes sur Allier 24-8 Blanzat

1 Pérignat 12pts
2 Varennes 11pts
3 Chamalières 11pts
4 Massiac 11pts
5 Lapalisse 10pts
6 Manzat 9pts
7 Blanzat 9pts
8 Puy Guillaume 8pts
9 Dompierre 8pts
10 Pulvèrières 0pt

Varennes / Blanzat,vu par le site de Varennes
Après un échauffement studieux et le mot de l'entraineur nous allons enfin savoir si nos caleçons contiennent autres choses que du coton ! Début et les visiteurs occupent la moitié de terrain adverse avec l'appui du vent. Ils verront même une pénalité leur être offerte mais non concrétisé par le buteur. Varennes se resaisi avec un essai de notre occitan suite à une belle passe au pied de Boud. Essai litigieux selon tout le clan de Blanzat mais l'arbitre était le seul maître à bord nous lui faisons entièrement confiance (surtout quand l'arbitrage est en notre faveur). Essai non transformé par Romain.

Score : 05-00

L'arrière de Blanzat (Gaby pour les intimes) choisi de dégager son camp, contre le vent au grand désespoir des ses trois coéquipiers à côté de lui. Varennes récupère une balle et lance une contre attaque au pied qui fut poursuivi par l'ailier adverse vers son camp ?!? Mickael récupéra la balle et tout le monde le vit aller aplatir dans l'en but sauf lui ? En effet une peur tenace d'aller marquer lui fit faire une passe à l'intérieur à environ 40cm du sol à notre palmipède préféré qui échappa le ballon ! Gros coup de chaleur pour les supportrices blanzatoises.

A la 35ème un relachement dans la défense varennoise permit au centre de blanzat (Morgan) de se faufiler jusqu'à l'enbut malgré un bon retour de Romain qui ne fut pas sufisant pour l'envoyer en touche. Essai non transformé.

Score : 05-05

Blanzat écope d'un carton blanc et juste avant la pause Varennes se donne un peu d'air au planchot avec un essai de Christophe à la suite d'un regroupement sur la ligne d'en but de Blanzat.

Score : 10-05

Mi-temps. Notre greffier du jour en profite pour se réchauffer auprès de la buvette. Les supportrices adverses demandent non pas un stade fermé mais au moins une tribune fermée car un vent de Sibérie souffle sur Mauregard.

Reprise et perte du fil du match, mon neo-greffier est resté coller à la buvette, je ne sais pas si c'est le vin chaud ou la serveuse qui l'a retenu mais son second pris la relève. Néanmoins Dédé repris sa fonction juste à temps pour noter le ressèrement du score après une pénalité de l'ouvreur de Blanzat.

Score : 10-08

Varennes réagi par un essai de Romain le manque d'information ne me permet pas d'expliciter toute la technique et la gestuelle dont il a surement usé et abusé pour se délivrer de la défense adverse ! Essai transformé par ses bons soins.

Score : 17-08

Yannick tenta un drop-passe décisif mais l'ailier n'ayant pas suivi il n'en résultera qu'un renvoi au 22. Et oui seul la classe des grands joueurs et une parfaite symbiose avec son ailier permet de réaliser ce coup d'anthologie !

Romain rata une pénalité des 50 mètres. Notre breton tenta quelques percées mais avec ses 15g de moins il n'est plus aussi perforant. Notre tigresse posa sa patte de velour sur la fin de ce match. Avec un énième essai à son actif synonyme de bonus pour Varennes, une belle envolée des trois-quart qui permit à Jérôme de déborder la défense adverse et d'aller pointer son 4ème essai de la saison !

Score final : 24-08

Score lourd pour une équipe de Blanzat valeureuse mais qui c'est rattrapée lors de l'ultime mi-temps à savoir la troisième nous avons bien failli être à court de chansons. Nous avons décrété le statu quo et nous verrons cela au match retour. A noter la belle attitude de Z'Ours qui ne s'échappa pas et pris la relève de Kaouel au pied levé pour ce qui est de finir son verre.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Dim 24 Oct 2010, 20:25

les résultats du jour,5e journée

Blanzat 33 - 22 Puy-Guillaume
Dompierre 28 - 5 Manzat
Lapalisse 13 - 6 Varenne
Pérignat 6 - 12 Massiac
Pulvérières 10 - 6 Chamalières

1 Massiac 15pts
2 Lapalisse 14pts
3 Pérignat 14pts
4 Blanzat 13pts
5 Dompierre 13pts
6 Varennes 12 pts
7 Chamalières 11pts
8 Manzat 9pts
9 Puy Guillaume 9pts
10 Pulvèrières 4pts
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par onepip le Dim 24 Oct 2010, 20:41

classements complet de la 5 journee

http://francefinalesrugby.franceserv.com/resultats/page_au.php

en cas d'erreur vous pouvez nous contacter a l'adresse suivante

onepip@free.fr

avatar
onepip

Masculin Messages : 23
Age : 48
Localisation : l'isle enDodon (31)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Lun 25 Oct 2010, 18:00

Chamalières tombe à Pulvérières
La victoire obtenue sur le leader Pérignat n’aura donc pas été bonifiée du côté de chez la lanterne rouge Pulvérières qui est restée maîtresse à domicile face au Stade sur le score de 10 points à 6.

Pourtant, l’entame de match laissait augurer du meilleur pour les rouge et blanc, emmenés par un paquet d’avants progressant sur une trentaine de mètres dans le camp des locaux avant que Kévin Tourgon ne concrétise cette belle entrée en matière par un drop généreusement accordé par monsieur l’arbitre selon les spectateurs locaux.

Hélas ! Bien que dominateurs, les « gros » chamalièrois n’en manquaient pas moins d’autorité dans la conservation du ballon comme dans la continuité de leur jeu, pourtant si efficace. Ainsi, le jeu au pied fut privilégié en première période, sans grande réussite. Un contre offrait d’ailleurs aux locaux le premier et unique essai de la partie, avant qu’une pénalité de chaque côté ne maintienne l’écart à quatre points (10-6).

S’en suivit une succession de ballons rendus de part et d’autre, sans que Chamalières ne paraisse en mesure de mettre ce petit coup d’accélérateur qui aurait probablement suffi à l’emporter. Qui plus est, la réussite fuyait les tentatives au but des visiteurs qui heurtaient successivement le poteau, puis la barre transversale de loin. Si bien qu’à la pause, le parfum d’un revers planait déjà dans les esprits rouge et blanc… et cela allait se voir au cours du second acte.

Cette fois, c’est pour le jeu au large que le Stade optait. Mais sous la pluie, les « relances du bout du monde » et autres passes sautées ne connaissaient pas plus de succès. Inévitablement, Pulvérières finissait par arrêter d’offrir des munitions à Cham’ pour se recentrer sur son jeu d’avant et filer vers un premier succès méritoire dans ce championnat de 2ème série sur le score de 10 à 6.

Dans quinze jours, Dompierre viendra assurément au stade Chatrousse avec des ambitions. Si le potentiel est certainement dans les rangs chamalièrois, l’implication, la concentration et surtout le souvenir qu’une relégation est toujours possible devra animer l’état d’esprit de l’ensemble du groupe pour tenter de redresser la barre tant qu’il en est encore temps.

LAPALISSE / VARENNES
Coup d'envoi pour Lapalisse, Boud dégage son camp et l'arrière lapalissois effectue un contrôle orienté de la poitrine vers son juge de touche !?! Bonne entame de match de Varennes qui voit une attaque de trois quart aboutissant à Julien qui poursuit au pied pour lui-même, celui-ci ne pourra pas aller plus loin la cause à une obstruction de la défense lapalissoise. Touche à 5m pour Varennes qui n'aboutira à rien.

Patte de velours me fait remarquer que son remplaçant semble un peu frêle et qu'il ne remplit pas aussi bien le maillot que lui. Sa non participation au match s'explique à une déchirure au mollet en étirant sa patte ceci suite à une tentative de léchage de bourse comme le font toute les tigresses !

Julien saignant sur les plaquages blesse l'arrière sur une monstruosité de plaquage ! A moins que se soit l'arrière qui se soit blessé avant le plaquage ce qui facilita la tâche de Julien ? Varennes obtient une pénalité suite à un hors jeu de la ligne de trois-quart adverse. Yannick réussi la pénalité !

Score : 00-03

Boud nous a gratifié d'un joli « coup du nombril » dixit Dédé. Alors explicitons ce qu'est le coup du nombril. Imaginez une danseuse du ventre avec une ceinture de trucs qui brillent autour du ventre et un diamant au nombril. Ajouté à cela son joli déhanché à vous hypnotiser un aveugle et là vous vous dites « plus qu'un thé à la menthe et c'est parfait. » Donc le coup du nombril c'est pareil sauf que vous remplacez la fille par Boud (sans ceinture, ni diamant mais avec le déhanché) et vous lui mettez un ballon de rugby dans les mains. Tout cela pour dire qu'il a fait une feinte de coup de pied et qu'il a pris l'intérieur du défenseur adverse. Varennes se voit offrir une mêlée dans les 22 adverses avec un petit coup de pied par dessus de Boud pour Yannick mais partit hors-jeu. Ce dernier se récupéra en réussissant une nouvelle pénalité ! 100 % de réussite !!!

Score : 00-06

Lapalisse peut revenir au score suite à un hors-jeu varennois face aux poteaux. Le buteur local enveloppa son tir et rata la lucarne. Lapalisse ouvre néanmoins le score sur un départ en mêlée le N°8 effectua une feinte de passe, fixa Yannick pour décaler son centre qui pointa dans l'en-but.
Score : 07-06

Varennes commence à prendre l'eau en défense et l'essai du centre lapalissois leur donne des ailes. Varennes colmate les brèches à la va vite et s'en tire avec une pénalité pour plaquage haut.

Score : 10-06

Julien a dû lire l'Abcdaire du rugby et le coup de pied à suivre a dû le marquer car dès qu'il a un ballon en bout de ligne il tape à suivre. Trop long cette fois il y aura un renvoi aux 22 qui se transformera en mêlée sur les 22 pour Varennes. Elie Broussard étant passé à l'ennemi a tenté de nous poignarder dans le dos avec un essai mais la défense l'a rattrapé du bout des doigts. L'arbitre siffla la mi-temps.

Score : 10-06

Varennes souffre en défense mais fait preuve de solidarité et d'entraide entre joueurs. Ceci est le reflet de ce que l'on a pu voir vendredi lors du repas mensuel. Avec notamment des joueurs qui prennent leurs responsabilités pour commander les tournées d'apéro, une solidarité entre joueurs pour finir les bouteilles de vin, une abnégation et du courage pour ingurgiter et finir les plats sur la table, la bienveillance des aînés envers les plus jeunes, une tape salvatrice dans le dos pour celui qui s'étouffe avec une gorgée de Grôle trop chaude...

Reprise et Varennes essaye de recoller au score par le biais de Yannick et son pied magique, malheureusement les drops ne fonctionnent pas aussi bien que les pénalités. Mêlée pour Lapalisse sur les quarante varennois qui échoue à 5m de la ligne suite à un bon retour défensif. L'essai fut évité grâce au bon retour d'un défenseur mais surtout par un mauvais choix du centre qui négocia mal un deux contre un. Lapalisse rate une nouvelle pénalité pour hors-jeu des trois-quart.

Varennes obtient une mêlé suite à une bonne pression défensive qui mit sur le reculoir l'attaque jaune et bleu. Varennes ne concrétise pas ses temps forts par des maladresses en touche, des passes au pied qui ne trouvent pas les ailiers, …

Pénalité pour Lapalisse suite à la langue trop bien pendue de Yannick qui râla auprès de l'arbitre qu'il avait fait en avant, certes, mais qu'il avait été plaqué sans ballon. Son explication était trop virulente et la mêlée se changea en pénalité.

Score : 13-06
Sur un dégagement de l'ouvreur jaune Bruno réceptionne la balle, charge, va au sol et nouvelle pénalité contre Varennes il semblerait que Benoît n'ai pas le droit de venir au soutien de Bruno. Kaouel quitte ses camarades avant la fin, l'épaule n'y tenant plus. Varennes acculé sur sa ligne ne cède pas.

Petite échauffourée en fin de match histoire de se réchauffer. Z'ours se révolte suite à un nombre incalculable de coup pris tout au long du match. Yannick fit le déplacement mais fut surpris par la corpulence du joueur qu'il avait visé, de loin il n'avait pas l'air aussi gros. Maxime fit également le déplacement mais arriva après la guerre, il reparti, penaud, sur son aile.

Dédé a cru qu'on lui avait commandé une Calzone, mais non juste un lancer en touche. Plus aucun point ne sera marqué et l'arbitre sentant que son slip était mouillé par la pluie tenace siffle la fin du match avant les 80 minutes.

Score final : 13-06

Varennes s'en tire avec le point de bonus défensif. Chose qui est chère payée au vu de la domination lapalissoise, de la défense quelque peu laxiste des varennois et des mauvais choix du demi de fermeture lapalissois qui voyait sa ligne de trois-quart en surnombre après quelques temps de jeu mais qui décida de jouer tout le temps au pied.

Blanzat 33 – Puy Guillaume 22

24 octobre 2010, 15 heures.
Temps pluvieux et froid.
Arbitre : M. Merle.
Score à la mi-temps : 12-9.
Pas de point de bonus.

Points :
BAC : Deux essais (Raymond, Audigane), une transformation (Forlay) et sept pénalités (Forlay).
Adversaire : Un essai, une transformation et cinq pénalités.

Bilan disciplinaire :
BAC : Aucun carton reçu.
Adversaire : Un carton blanc.

Equipe de Blanzat :
1 Raymond - 2 Saint-Martin - 3 Tosoni - 4 Filippi - 5 Schwarz
6 Montavit - 7 Quinet © - 8 De Oliveira - 9 Pradat - 10 Rochefort
11 Koillas - 12 Vialter - 13 Sabatier - 14 Mouat M - 15 Forlay
Remplaçants : 16 Vedrine - 17 Audigane - 18 Mouat B
19 Moreau - 20 Labalte - 21 Thomy - 22 Guillemin

Résumé :
Après sa défaite à Varennes, le BAC se voyait dans l’obligation de se relancer. La réception de Puy Guillaume avait tout du match à quitte ou double. Pas besoin donc pour les blanzatois de chercher bien loin la motivation. Cela n’empêcha pas les enfants de l’école de rugby qui jouaient en lever de rideau de tenter d’apporter un surcroît d’âme aux locaux et leur faisant une haie d’honneur pour leur entrée sur le terrain. Des témoins oculaires mal intentionnés dirent que le capitaine jaune et noir a fait un crochet-saut de cabri pour éviter de passer dans la haie d’honneur, nous enquêterons évidemment sur cet évènement.

Le BAC répond mal à cette pression puisqu’il concède dès l’engagement une pénalité qui donne l’avantage au CSPG. Cette entame de match donne le ton de la première mi-temps. Les deux équipes s’adaptent au temps pluvieux en insistant sur le jeu au pied et les fautes, assez nombreuses, font le reste. Un jeu qui profite aux blanzatois, dominateurs en mêlée et piquant quelques ballons en touche. Forlay, après avoir pris le temps de régler la mire, commence son habituelle récolte. Malgré quelques maladresses, on sent pourtant confusément que les deux équipes ont quelques qualités à faire valoir dans le jeu au large.

C’est d’ailleurs sur une offensive de ses trois-quarts que Blanzat va se créer la meilleure opportunité. Sabatier est bien décalé et fait parler une vitesse qu’on ne lui connaissait plus. Il ne reste plus qu’à cadrer l’arrière mais il oublie Morgan Mouat qui, il faut bien le reconnaître, a quelques bons mètres de retard. Le centre va même jusqu’à rater son crochet et se faire prendre au ballon, stoppant l’action. C’est finalement les rouges qui vont conclure cette mi-temps. Lors d’un ruck, Filippi nous sort sa spéciale « J’ai glissé, chef » étrennée lors de Blanzat-Malintrat la saison dernière et Puy Guillaume revient à 12-9.

A la reprise, les locaux mettent la main sur le ballon, aidés en cela par un carton blanc au capitaine adverse. Ils se rapprochent de la ligne adverse mais cafouillent souvent le dernier ballon. Le chassé-croisé des buteurs continue donc, l’avantage des jaunes et noirs s’accroissant sans leur donner d’avantage décisif.

Les trois-quarts ne réussissant pas à passer cette maudite ligne, c’est la première ligne qui va s’en charger. Sur une touche à cinq mètres obtenue grâce à un bon pressing de la troisième-ligne, Raymond et Saint-Martin exhument la « vieille combine qui marche toujours » et le second envoie le premier aplatir en coin. On cru bien que le pilier n’allait jamais plonger dans l’en-but, peut-être par peur de se salir, mais il finit par se décider et donner de l’air au BAC.

La première ligne continue son show sur un ballon cafouillé par les rouges près de leur ligne. Morgan Mouat prolonge au pied, Montavit fait le ménage et c’est finalement Audigane qui s’infiltre entre deux adversaires pour aller marquer. Il se sert sur ce coup du temps humide, inaugurant une figure qui sera sûrement bientôt un classique du BAC, le ventriglisse !

La victoire bien au chaud, les jaunes et noirs ont quelques minutes pour tenter d’empocher un précieux bonus offensif. De Olivera réalise un de ses habituels numéros tout en force le long de la ligne de touche mais se voit refuser son essai pour un en-avant dans l’en-but. Les lignes arrières tentèrent d’ouvrir leur compteur mais ils choisissent à ce moment d’exécuter leur célèbre combinaison nommée la « ratée complète ». Cette combine des plus surprenantes, maintes fois répétée à l’entraînement, ne tarde pas à porter ses fruits. Forlay et Thomy se marchent presque dessus et ce dernier réalise une merveille de passe à l’ailier adverse qui conclut d’une course de 80 mètres.

Le score final fut donc de 33 à 22. Blanzat engrange un deuxième succès à domicile et remonte dans la hiérarchie hyper serrée de la deuxième série. Rendez-vous dans deux semaines à Manzat pour le quatrième déplacement des jaunes et noirs en six matchs. Benoît Sabatier fera à cette occasion son apparition dans le jury d’attribution du coq-au-vin. En effet, il a reçu cette distinction fort redoutée pour la troisième fois suite à son action en première mi-temps et est désormais le second coq d’honneur après Mathieu Barriere.

MASSIAC – PERIGNAT : 12 – 6
Nouveau match à Courcelles ce week-end : en effet ce match a été inversé car Pérignat partage son terrain avec l’équipe de foot locale et ne pouvait nous recevoir.
Le stade de Courcelles pouvait donc voir le leader venir sur ces terres.

Les conditions météo n’étaient pas idéales pour ce choc : en effet la pluie est venue accompagner les débats. Les avants Massiacois savaient que de telles conditions météo allaient les mettre en avant….

Notre n°1 Moulinette a tout de même donné un sourire à ses collègues piliers : l’arbitre a convoqué dans son vestiaire les 1ères lignes pour vérifier les postes cochés sur la feuille de match. A la question « N° 1 qu’est ce que vous jouez ? », à la stupéfaction générale notre Moulinette nationale (déjà auteur d’une belle prestation le vendredi soir lors de l’après entrainement : le couvre feu de Flo de 23h a été quelque peu dépassé suite à un surplus de Ricard ingurgité….) a répondu « en crampons » à la grande surprise de l’arbitre…

A noter que l’avant match était animé par la remise des coupes vents aux jeunes de l’école de rugby. Ceux-ci ont pu faire une haie d’honneur à leurs homologues séniors et les cadets ont même eu le privilège de pouvoir gouter à l’ambiance du vestiaire Massiacois d’avant match. Ils ont pu voir le capitaine Potter (de retour de suspension) transmettre par l’intermédiaire de baffes appuyées à ses collègues son message : on ne perd pas à Massiac et on découpe.

Ce message a peut être trop bien était entendu par Régis ( lui aussi de retour de suspension) qui se retrouve sur le bord de touche suiteà un carton jaune pour plaquage dangereux… Mais l’entame Massiacoise est bien meilleure que les dimanches précédents (à croire que les baffes de Potter ont permis de mieux entrer dans ce match) et Massiac profite des fautes adverses pour scorer.

A la mi temps le RCM mène 6 à 3. La deuxième mi temps fut bien maitrisée par le RCM et même une nouvelle fois réduit à 14 suite au carton blanc de Poupou (pour accumulations de fautes et en l’occurrence talonnage à la main sur une mêlée) le RCM ne semble jamais inquiété par le leader sur son terrain.

Score finale 12 à 6.

A noter que le RCM pâtit toujours d’un manque de réussite offensif et que le score aurait pu être beaucoup plus en sa faveur si Théo avait réussit à conclure sa magnifique échappée de 40 mètres ou si l’arbitre n’avait pas imaginé un en-avant de passe entre Poupou et Maz à 2 mètres de la ligne.

Ainsi, au bout de 5 journées, le promu Massiacois se retrouve en tète de la poule mais le classement est toujours aussi serré.
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Dim 07 Nov 2010, 20:44

les résultats du jour

Chamalières 14 - Dompierre 6
Manzat 0 - Blanzat 17
Massiac 12 - Varenne 25
Pérignat 17 - Pulvérières 10
Puy-Guillaume 25 - Lapalisse 0

1 Blanzat 17pts
2 Pérignat 17pts
3 Varenne 16pts
4 Chamalières 16pts
5 Massiac 15pts
6 Lapalisse 14pts
7 Puy Guillaume 13pts
8 Dompierre 13pts
9 Manzat 9pts
10 Pulvérières 5pts
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Mar 09 Nov 2010, 17:39

Manzat 0 – Blanzat 17
Temps glacial avec averses.
Arbitre : M. Teyssonneyre.
Score à la mi-temps : 0-14.
Pas de point de bonus.

Points :
BAC : Deux essais (De Oliveira, Forlay), deux transformations (Forlay) et une pénalité (Forlay).
Adversaire : Aucun point marqué.

Bilan disciplinaire :
BAC : Un carton jaune (Labalte).
Adversaire : Un carton jaune.

Equipe :
1 Raymond - 2 Audigane - 3 Tosoni - 4 Schwarz - 5 Quinet ©
6 Montavit - 7 Ahond - 8 De Oliveira - 9 Pradat - 10 Thomy
11 Guillaumin - 12 Vialter - 13 Sabatier - 14 Mouat M - 15 Forlay
Remplaçants : 16 Vedrine - 17 Filippi - 18 Pegny
19 Peruti - 20 Rodier G - 21 Labalte - 22 Moreau

Résumé :
A la suite d’une semaine de trêve bien méritée, les blanzatois retrouvaient une vieille connaissance en se déplaçant à Manzat. Un duel qui fleurait bon l’honneur il y a quelques saisons. Face à une équipe reléguée de première série, le BAC se devait de s’imposer pour garder sa place sur le podium d’un classement toujours aussi serré.

L’entame de match se résume à une série de coups de pieds longs de la part des arrières des deux équipes. Il est vrai que le temps froid, le terrain boueux et les averses n’invitaient pas vraiment aux grandes envolées. A ce petit jeu, Manzat se procure une première pénalité mais ne score pas. Le début de partie est également l’occasion de s’apercevoir que les manzatois ne trahissent pas une réputation bâtie depuis des siècles.

En effet, ils réalisent à chaque opportunité un geste technique, le placage-poire. Parfois aussi appelé placage-marron voire même timbre-marmite, cette spécialité locale demande un long apprentissage. Elle consiste à mettre le porteur de balle au sol puis à se relever rapidement pour lui mettre un coup de poing pour enfin s’éloigner rapidement pour éviter la juste vindicte des adversaires. Une technique qui a également des variantes. La variante pour débutant se réalise en équipe : Un joueur plaque et l’autre frappe et fuit. Les manzatois maîtrisent également les versions pour experts, le plaquage coup de pompe au sol et un plaquage-poire où les deux gestes sont simultanés.

Les locaux ont beau maîtriser ces gestes avec une technique et une esthétique irréprochable, ils n’ont pas vraiment le compas dans l’œil. Les blanzatois ne sont donc pas vraiment gênés et vont marquer les premiers. Sur un énième coup de pied, les rouges cafouillent et Sabatier prolonge au pied. Vialter récupère le ballon au nez et à la barbe de ses vis-à-vis et envoie De Oliveira à l’essai.

Après ce premier essai un brin chanceux, les jaunes et noirs vont récidiver de manière plus conventionnelle. Derrière une mêlée, les trois-quarts combinent. Sabatier va provoquer et passe après contact et à l’aveugle à Thomy qui sert Forlay. Le 15 se sert de la course de Mouat pour aller aplatir. 14-0 au bout de 20 minutes.

Il y a une autre tradition à Manzat. Le manzatois lambda n’aime pas perdre un ballon en mêlée et on ne peut que le comprendre. A la première occasion, c’est donc une petite mêlée relevée qui eut lieu. L’occasion pour le deuxième ligne fautif de recevoir un petit carton jaune et pour le capitaine Quinet de rassurer ses nombreux admirateurs (malheureusement pas admiratrices) sur ses talents intacts de comédien. Audigane, peu têtu, prendra aussi le ballon suivant. Les locaux, pas plus têtus, relevèrent derechef.

Cette fin de première mi-temps préfigura bien le second acte. Les diverses chamailleries, et l’avance au score firent tomber la partie dans un faux rythme. Peu d’actions dangereuses à se mettre sous la dent pour les supporters. Les quelques pénalités tentées, d’assez loin il faut le dire, ne font pas évoluer le score. Pas plus que le deuxième carton jaune de la saison de Julien Labalte. A une dizaine de minutes de la fin, une pénalité de Forlay aurait pu libérer les blanzatois et les lancer à l’assaut du point de bonus.

Ce sont toutefois les locaux qui vont se procurer la dernière occasion. Sur une pénalité à 5 mètres, leur maul pénètre dans l’en-but... Avant d’être repoussé 15 mètres plus loin par le pack jaune et noir. La partie s’achève sur le score de 17-0.

Cette victoire permet au BAC de s’emparer de la tête du classement grâce aux défaites de Massiac et de Lapalisse. Le classement reste toutefois hyper serré avec seulement 4 points qui séparent les blanzatois et Dompierre, huitième.

Chamalières / Dompierre
Après-midi gagnante pour le Stade Chamalièrois

La trêve de la Toussaint a semblé régénérer l’effectif rouge et blanc qui, bien que n’ayant pas toujours fait preuve d’une grande maîtrise, a su dominer les adversaires qui lui étaient proposés tout au long de l’après-midi.

C’est tout d’abord l’équipe réserve, opposée à son homologue de Saint Genès Champanelle, qui a su aller chercher à l’arrachée un succès certes symbolique, mais néanmoins valeureux, sur la marque de 33 points à 28.
Face à des champenellois certainement supérieurs et peut-être un peu relâchés en fin de partie, l’équipe chamalièroise, composée de beaucoup de jeunes joueurs qui ont tous fait preuve d’une belle volonté, a incontestablement prouvé la légitimité de son existence et peut espérer avoir un avenir dans la saison.

L’équipe fanion prenait ensuite le relais pour affronter une formation de Dompierre sur Besbre au cours d’un match qui sentait la poudre et dont l’enjeu pouvait déjà être considéré comme déterminant pour la suite de la saison.

Après avoir alterné le bon et le moins bon depuis le début de l’année, le Stade a su conquérir la victoire au terme d’un match qui aura parfois manqué un peu de rythme et subi la pluie une bonne partie de son déroulement.
Les visiteurs ouvraient le score sur pénalité avant que Thomas Guilhot n’égalise de manière identique pour les locaux. Dompierre repassait devant (6-3) dans un début de partie engagé qui vit deux éléments du paquet d’avants élavérin se distinguer particulièrement dans l’exercice de l’anti-jeu et de l’intox à outrance.

S’en suivit une belle offensive du Stade qui envoyait en bout de ligne l’inexorable Edouard Richard (alias Pompon le bien nommé) pointer dans l’embut des bleus de Dompierre.
La pause était ainsi atteinte sur le score de 8 points à 6 en faveur des joueurs du Stade Chatrousse.

Un score serré, qui laissait présager une seconde période forte en émotions. Mais le faux rythme qui s’instaura dans la partie priva les spectateurs d’une suite exaltante, et il fallut une nouvelle pénalité de Thomas Guilhot d’abord, puis un drop intelligemment tenté et réussi par Vincent Astorgues, véritable baromètre de son équipe, pour permettre aux chamalièrois de l’emporter par 14 points à 6, laissant ainsi Dompierre rentrer bredouille de son déplacement dans le Puy de Dôme.
Bien que n’ayant jamais semblé véritablement inquiets quant au résultat final, les rouge et blanc ont peiné à mettre ce coup d’accélérateur qui leur aurait sans doute permis de s’imposer plus largement. Mais le résultat est là et c’est bien l’essentiel pour Chamalières, encore emmené par un Eric Louchart des grands jours.

La semaine prochaine, l’équipe se rendra à Blanzat pour un court déplacement qui pourrait peut-être voir les grands débuts d’un certain Tom Barontini au sein de l’équipe locale… Un voyage qu’il faudra en tout état de cause tâcher d’aborder dans les meilleures conditions pour continuer d’exister dans un championnat de 2ème Série extrêmement serré jusqu’ici.

MASSIAC / VARENNES
Les bons macarons.

Ce week end dégustation de macarons à Massiac.

Les joueurs ont troqué leurs déguisements d'Halloween pour leurs tuniques de rugbymen. Déplacement périlleux : Varennes en mal de victoire, balbutiant son rugby défie le premier de la poule sur ses terres. Au vu de la météo annoncée par feu Alain Gillot Pétré pour dimanche, à savoir pluie et froid on était en droit de s'attendre à ce que Varennes mette en place son jeu fait d'en avant. Malheureusement quand nous sommes arrivés in situ le soleil avait chassé la pluie. Il va falloir improviser ! Déplacement à 18 suite à la défection de Bruno qui se déchira la voute plantaire en voulant imiter un fakir puis 17 suite à la blessure de Jérôme à l'échauffement, la tigresse ne bondira pas aujourd'hui !

Dans les vestiaires on se demande ce que signifie CPT à côté de mon nom, je leur signifie que c'est rapport à mon genou, Blaz en a renversé ses bidons, mais non en fait l'intérimaire reprend du service. L'heure du toss arriva, je me souviens du théorème Foucrier et pris le vent et le soleil dans le dos en première mi-temps. Des fois qu'il y ai une éclipse solaire ou plus vraisemblablement que le vent perdit de sa force en seconde mi-temps.

Début du match et au bout de 5 minutes de jeu Varennes se voit offrir une pénalité que Yannick s'empressa de réussir. Score : 00-03

Varennes commet un hors-jeu de ligne qui permet à l'artilleur local de remettre le score à équité, mais il rata l'occasion pourtant bien placé.

À la 15ème Yannick essaye de concrétiser l'occupation varennoise par un drop qui atteri dans les bras de l'arrière black (massiacois le black) qui commet une faute. Yannick manque l'occasion d'aggraver le score. Sur une mêlée verte Boud effectua une passe sautée pour Yannick qui raffuta son vis-à-vis, le pauvre se demande encore si son bras n'est pas, en fait, un verrin hydraulique. Après ce raffut Yannick décala Romain qui s'en alla pointé dans l'en-but adverse. Essai transformé par les bons soins de l'homme au bras de fer, Yannick. A noter le bon appel du premier centre sur cette combinaison qui fixa à peu près 0,5 joueurs. Score : 00-10

Massiac voit l'opportunité de décoler de la fanny au planchot mais sa pénalité toucha du bois. Yannick lui ne manque pas sa cible.

Score : 00-13

Le capitaine montre l'exemple en défense et assène un plaquage incisif sur le demi de mêlée noir. Celui-ci poussa un cri à déclencher une avalanche effectua deux tonneaux, trois chandelles, se recroquevilla en foetus et poussa un râle d'agonie qui lui aurait valu une chaussette d'or au théatre mais qui réussi à berner monsieur l'arbitre. Je partis 10 minutes méditer sur la prestation de comedia d'el arte des joueurs massiacois.

Mi-temps.

Une bonne première mi-temps sérieuse de la part des varennois qui avec l'appui du vent ont pu prendre un léger avantage au score.

Reprise et Jonathan se voit exclure pour accumulation de faute au niveau de la zone plaqueur-plaqué. Réduit à 13 Varennes se voit fléchir, puis rompre en défense avec à la clé un essai adverse entaché d'un contact entre joueur et d'un en avant d'après les champions du monde du bord de la buvette. Essais non transformé.

Score : 05-13

Les locaux sous pression multiplient les fautes mais ne se voient pas sanctionner par un carton comme le demande d'un seul homme tout le clan varennois. Entrée en jeu de Cédric Chevrot à la place de Max. Cédric nous confia ses bonnes sensations en fin de match et il était assez fier de lui en mêlée il aurait, parait-il fait brouter le gazon à son vis à vis, à confirmer.

À la 50ème Boud réeffectua la même combinaison, là cette fois je fixa 0 joueur, Yannick transmis la balle à Romain qui lui refila la patate chaude à Julien qui slalomma dans la défense pour aller pointer son premier essai, sans en avant ! Essai non transformé.

Score : 05-18

En fin de match Boud décida de faire courir les joueurs adverses et fit faire l'essuie glace à l'arrière adverse. Sur une touche adverse Varennes récupéra la balle, forma un maul avec l'appui de Boud qui s'écroula à quelques mètres de la ligne. L'action rebondie et au troisième temps de jeu la balle gicla en direction de l'aile opposée où attendait patiemment Julien pour son deuxième essai de la journée. Le retour aux sources de Gaillac a du bon, comme les bons plats de maman ! Essais transformé sur la ligne des 5m par Yannick !

Score : 05-25

A 10 minutes de la fin Massiac se voit enfin sanctionné d'un carton jaune pour plaquage haut. Varennes pousse pour obtenir le point de bonus offensif mais Julien choisi de poursuivre au pied une action qu'il aurait mieux valu jouer à la main. Ses courses effrénées et répétées ne permettaient plus au sang d'irriguer son cerveau et il perdit un peu de sa lucidité. En toute fin de match l'arrière noir slalomma dans la défense sur un ballon de récupération pour aller marquer un essai et ôter tout espoir de bonus offensif à Varennes.

Score final 12-25

Bon match des varennois avec peu de joueurs mais impliqués dans l'objectif du jour. A noter le retour aux affaires de Christian pour ce match. Nous verrons pour la suite avec la réception de Puy Guillaume qui était moribond en début de championnat mais qui se refait du poil de la bête.


A noter la bonne prestation de Yannick au pied qui dépasse allègrement les 18% de réussite hebdomadaire sur ce match

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Dim 14 Nov 2010, 19:30

cet après midi
Pulvérières 10-13 Massiac
Blanzat 21-6 Chamalières
Lapalisse 23-12 Manzat
Dompierre 10-21 Pérignat
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Mar 16 Nov 2010, 17:39

le classement
1 Pérignat 22pts
2 Blanzat 21pts
3 Massiac 19pts
4 Puy Guillaume 18pts
5 Lapalisse 18pts
6 Varennes 17pts
7 Chamalières 15pts
8 Dompierre 13pts
9 Manzat 9pts
10 Pulvèrières 6pts

Blanzat 21 - Chamalières 6
Temps nuageux.
Arbitre : M. Thomarat.
Score à la mi-temps : 12-6.
Pas de point de bonus.

Points :
BAC : Sept pénalités (Forlay).
Adversaire : Deux pénalités.

Bilan disciplinaire :
BAC : Un carton rouge (Rodier G).
Adversaire : Un carton rouge et un carton jaune.

Equipe :
1 Raymond - 2 Saint-Martin - 3 Tosoni - 4 Pegny - 5 Quinet ©
6 Montavit - 7 Rodier G - 8 De Oliveira - 9 Pradat - 10 Rochefort
11 Moreau - 12 Vialter - 13 Sabatier - 14 Mouat M - 15 Forlay
Remplaçants : 16 Becker - 17 Dumas - 18 Schwarz
19 Labatut - 20 Rodier G - 21 Thomy - 22 Barontini

Résumé :
Le BAC étrennait son statut de leader en accueillant un promu pas inconnu en terre blanzatoise, Chamalières. Les jaunes et noirs avaient bien entendu en tête de conserver cette place mais également de valider la victoire à Manzat en conservant leur invincibilité à domicile.

En début de rencontre les blanzatois montrent quelques velléités de produire du jeu en relançant plusieurs ballons à la main et en déployant quelques offensives. Cela aurait pu être annonciateur d’une après-midi de jeu débridé... Mais c’est totalement le contraire qui va arriver. Il faut bien avouer que les nombreux spectateurs vont assister à une bouillie de rugby.

Beaucoup de jeu au pied et des défenses bien en place n’ont pas vraiment permis de faire briller les ailiers. Comme en plus des maladresses mettent un terme aux quelques mouvements au large, il restait à assister à un duel de buteurs. Un duel plutôt animé puisque les deux équipes, et surtout les visiteurs, se livrent à une litanie de fautes.

Dans ce domaine, Forlay prend le dessus sur son vis-à-vis et passe quatre pénalités avant le repos contre deux réalisations adverses. A 12-6, les chamalièrois sont encore dans le match à la mi-temps.

Pour le résumé de la seconde période, merci de relire celui de la première. En effet, rien de nouveau sous les nuages. Les botteurs ont la charge de faire bouger le tableau d’affichage et de réveiller les habitués de la buvette. Toutefois, le buteur rouge ayant perdu la mire, l’avance blanzatoise enfle régulièrement. Elle enfle à tel point que le Stade Chamalièrois se met à tout jouer à la main. Tactique qu’ils auraient pu utiliser plus tôt puisqu’elle lui permet de mettre la pression sur les blanzatois durant la fin de la rencontre.

Mais le point fort des jaunes et noirs, en ce moment, c’est la défense. Le BAC s’arque boute et repousse les ultimes assauts adverses. Le jeu n’étant pas au rendez-vous, les 30 acteurs vont finalement décider de donner un peu de spectacle à l’assistance avec une petite générale pour finir le match. Guillaume Rodier, cible du mauvais geste à l’origine de la volée de marrons subséquente, écope de l’un des deux cartons rouges distribué. Puis de notre célèbre coq-au-vin, même si une enquête pour vice de procédure a été demandée.

Grâce à ce succès, les blanzatois conservent leur place de leader, toujours à égalité avec Pérignat qui s’est imposé sans bonus à Dompierre. Le déplacement des jaunes et noirs à Pérignat dimanche prochain sera donc l’occasion pour l’une des deux équipes de prendre seul les commandes du classement et d’avoir enfin une véritable avance sur les autres formations.

VARENNES / PUY GUILLAUME
Tout le monde se rappelle de sa première fois. Il y en a qui, pour les précoces, c'est à 15 ans, 12 ans ou plutôt ? Pour d'autres, au contraire c'est plus tard, bien plus tard, 32, 35 ans. Et bien pour moi, ma première fois c'était le week end dernier et je ne m'y attendais pas.

Pourtant on m'avait prévenu, on m'avait dit : « Tu verras les femmes ce n'est pas aussi bien que les hommes. Elles ont moins de poigne, moins autoritaire, plus timide, bref les emmerdes ». Laissons toute misogynie de côté, ma première fois, elle s'est bien passée.

Ma première fois, oui, c'est la toute première fois qu'une femme m'a sifflé et c'était le week end dernier. Je l'avais vue venir de loin avec son petit corps fluet et ses grands yeux marrons, je m'attendais à un sifflet appréciateur comme lorsque l'on se croise au coin de la rue, non là cela a été un sifflet sec, en une note, sans variation de ton, autoritaire quoi. Cela ne pouvait pas en être autrement, j'étais hors jeu, forcément.

Donc comme vous l'avez compris monsieur l'arbitre s'appellera madame pour ce match qui voit évoluer l'équipe de Puy Guillaume face à Varennes. Le ciel pourtant bleu le matin se teinta de gris l'après midi avec un fort vent qui n'arriva pas à faire décrocher ces maudits nuages.

Début du match, Varennes met la pression sur ses adversaires malgré le vent. Mêlée à 5m pour Varennes qui se transforma en pénalité suite à un hors jeu des ¾. La pénalité est jouée à la main et Jonathan percute la défense adverse sans pouvoir la traverser. Puy Guillaume récupère le ballon et tente de se dégager mais Loïc contre le ballon et s'en va aplatir le premier essai de la partie.

Score : 07-00
Puy Guillaume tente de recoller au score mais même avec l'appui du vent le botteur ne trouve pas la cible par deux fois. Cependant à la 20ème minute Puy Guillaume profite de l'inattention de ma scribe et de la défense varennoise pour marquer un essai. En effet Marie tenta un changement de layette avec un verre de vin chaud à la main ceci tout en devisant avec sa famille nombreuse. Il incomba à Aurélie de prendre des notes mais voyant que l'assiette du verre de Marie pencha dangereusement elle préféra sauver le précieux spiritueux que de prendre des notes. Chacun ses priorités. Essai donc, en force, de la part des avants suite à un maul parti d'une touche.

Score : 07-07
Sur le renvoi Boud, contre le vent n'arrive pas à effectuer un coup de pied de plus de 10 mètres. Mêlée au centre. Ce dernier tenta de se racheter en droppant face aux poteaux le public le vit passer mais par l'arbitre. Juste avant la mi-temps Mathieu en profita pour régler un contentieux avec son centre en lui assenant un coup de boule, Loïc, lui, n'a rien senti, Mathieu si.

Puy Guillaume tente de clore la première mi-temps sur une pénalité des cinquante mètres mais rata l'objectif.
Mi-temps. Score de parité à la pause, Varennes se dit qu'ils n'ont pas mal géré la première mi-temps face au vent et que l'on va pouvoir se reposer sur ce dit vent pour emporter la victoire. Mais même avec le vent dans le dos il faut courir. A noter le retour parmi nous de notre Grosgrosnibuca qui après 4 mois de stage intensif d'une préparation restaurant-camion nous fait l'honneur de sa présence. Tout le monde va enfin pouvoir admirer le sécateur à l'œuvre.
Reprise, Varennes avec le vent tente de reprendre l'avantage mais Yannick du fait du vent ou de son pied manque les poteaux sur pénalité et Boud sur drop. Mimile fait appel aux doigts de fée de notre soigneur qui après une bonne friction à la poire et une crème à la noix reparti frais comme un gardon.

Yannick essaya de dégager son camp mais comme en première mi-temps dans le camp adverse il se fit contrer et préféra garder la balle plutôt que d'offrir un essai aux adversaires. Trois points valent mieux que sept.

Score : 07-10
La fin de match vit Varennes s'embourber dans son jeu, essaya de relancer à contre courant, fit faire des frayeurs au banc varennois et au public. Public que l'on doit remercier de s'être déplacer si nombreux pour voir un piètre match ceci malgré Michel Drucker à la télé. Michel si tu nous écoute. Puy Guillaume scella le score sur une dernière pénalité.

Score final : 07-13
Nouvelle défaite pour Varennes, sur ses terres, qui se voit reléguer dans le ventre mou de la poule. Une pointe d'orgueil est attendue la semaine prochaine à Manzat pour effectuer un sans faute d'ici à la trêve.

A noter la présence de Monsieur l'arbitre, en RTT, venu expliquer les fondements de la mêlée et se faire tortiller par les plus jeunes.

PULVERIERES / MASSIAC

Ce week end le RCM effectuait son deuxième déplacement de la saison et rendait visite à la lanterne rouge Pulvérière. Le coach Mauret avait encore en travers de la gorge la défaite de la semaine précédente à Courcelles. Il a demandé une réaction à ses troupes d’autant plus que cette rencontre s’avérait être cruciale dans l’optique du maintien.

Le capitaine Potter a pris le coup d’envoi et nous avons débuté avec le vent. Le groupe Massiacois avait donc pour objectif de se mettre à l’abri. Mais les locaux usèrent de leur force sur les groupés pénétrant pour mettre à mal ses plans. Les massiacois plient mais ne rompent pas et n’encaissent même pas de points lors de l’exclusion temporaire de la rouille.
C’est même le RCM qui ouvre la marque par l’intermédiaire de ce même rouquin de retour après sa pause.
Théo étant absent c’est Romain qui a pris les responsabilités de buteur et qui a démontré toutes ses qualités de … chasseur en tuant quelques taupes.
Un autre chasseur émérite, Fred qui avait tuer quelques taupes lui aussi lors d’un match précédent, a cette fois réglé la mire et claqué un drop. 8 – 0
Julien y va de son essai après une interception. Essai non transformé par Steve. En effet, suite à un coup de fil de la SPA qui a menacé de poursuivre notre néo buteur Romain nous avons préféré faire tenter le rouquin qui n’a pas eu plus de réussite.

A la mi temps le RCM mène 13 – 0.

Le bonus offensif pouvait commencé à germer dans les esprits mais c’était sans compter sur l’orgueil des locaux qui réduisent le score après un essai de leur 9. A cinq minutes de la fin du temps réglementaire c’est un autre essai non transformé qui remet totalement Pulvérière dans le match. 13 – 10.

La fin de match fut difficile et l’arbitre (une veille connaissance de Charbonnières…, au passage merci à la plupart des joueurs de Charbonniers d’être venu nous pourrir sur le bord de la touche, vous nous aviez pas manqué !!) a fait joué de longs arrêts de jeu. Ce qui a eu le don d’énerver notre coach qui a eu la réflexion suivante : « On a qu’à faire comme au foot et jouer une mi temps de plus à chaque changements.. ». Non Pascal ils ne font pas comme ça au foot mais c’est vrai que les arrêts de jeu étaient longs. A en croire que l’arbitre voulait faire comme quand il nous avait arbitré à Charbonnière et nous empêcher de gagner à tout prix (ce que d’ailleurs à l’époque ces coéquipiers avaient regretté vu la poudrée qu’on leur avait mis au match retour…).

Enfin il se décida à mettre son sifflet à la bouche et le RCM s’impose dans la douleur 13 à 10. C’est une victoire très importante dans l’optique du maintien qui compense la défaite de la semaine précédente face à Varennes.

RDV la semaine prochaine à Massiac pour la réception de Puy Guillaume qui vient de s’imposer à Varennes.





avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Dim 21 Nov 2010, 22:04

MANZAT 9 -15 VARENNE
MASSIAC 8 - 11 PUY GUILLAUME
CHAMALIERES 29 - 10 LAPALISSE
PERIGNAT SUR ALLIER 13-6 BLANZAT
PULVERIERES 10 - 3 DOMPIERRE

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par onepip le Dim 21 Nov 2010, 22:19

Classements et stats de la 7me journée (equipe 1 et 2)

http://francefinalesrugby.franceserv.com/resultats/page_au.php


Nouveau : au bas de la page des resultats
le palmare territorial du comité
et une ebauche des phases finales 2011

Pour completer le tableau des champions d'auvergne ou e cas d'erreur
contact à l'adresse suivante onepip@free.fr .

avatar
onepip

Masculin Messages : 23
Age : 48
Localisation : l'isle enDodon (31)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Mar 23 Nov 2010, 19:07

Chamalières / Lapalisse
Belle Victoire Chamaliéroise sur Lapalisse

Le beau temps était au rendez vous cet après midi à Chatrousse tout comme le beau jeu. Suite à un match accompli, essentiellement en 1ère mi-temps, les rouges et blancs ont remporté une victoire importante 29-10 contre Lapalisse, qui plus est bonifiée.
Ce sont pourtant les visiteurs qui se montrent les + entreprenants et occupent le camp chamaliérois. Au bout de 10 minutes, leurs efforts sont récompensés par une pénalité (0-3). c'est alors que les locaux décident de rentrer dans le match et de faire valoir leurs qualités. La 1ère mi-temps est à sens unique tant les rouges et blancs ont dominé leurs adversaires. A la clé 4 essais inscrits suite à des actions alliant vitesse, soutien et jeu au large. A noter qu'un 5ème essai a été avorté par l'arbitre : JuJu le capitaine du jour fait parler la poudre et charge dans la ligne adverse ; après s'être extirpé de 5 défenseurs, il partit seul en direction de la terre promise mais l'homme du centre le stoppa dans son élan en accordant une pénalité pour Chamalières et sortir un carton blanc à un défenseur pour placage haut .... Nous remercierons finalement cette initiative car après son essai opportuniste suite à une touche adverse et une belle chevauchée dans les lignes adverses, JuJu nous aurait crédité son doublé pendant 15 jours ! :-)
A la mi-temps, la messe semblait dite : 26-3.
La 2ème mi-temps fut + laborieuse. Lapalisse put enfin mettre son jeu en place et campa dans le camp chamaliérois pour enfin finir par marquer 1 essai dans les arrêts de jeu. Une pénalité des locaux entre temps et le panneau d'affichage afficha 29-10 au moment de la sirène.
C'est donc une victoire importante obtenue dans le but du maintien ; il faudra maintenant confirmer à l'extérieur.

MASSIAC – PUY GUILLAUME
Ce week-end, c’était la dernière fois de l’année 2010 que le RCM évoluait devant son public de Courcelles.

Et c’est l’équipe en forme du moment le CSPG qui est venu sur nos terres. Après un début de saison difficile et un forfait à Chamalières pour des histoires de licences non signées par le comité, les rats de Puy Guillaume ont largement relevé la tète et se révèle être des candidats sérieux à la montée.


Les coaches nous avez donc demandé le plus grand sérieux en défense pour aborder ce match. 3 mots ont été placés dans les vestiaires pour cadrer cette rencontre : Fierté Solidarité Agressivité. Tout ce qui nous avait manqué contre Varennes…


C’est donc dans cette optique et fidèle à ces consignes que le RCM entrait dans ce match. Un match équilibré ou le CSPG tirait le premier par une pénalité. Théo répondait après deux échecs. Juste avant la mi temps le CSPG mettait la pression dans nos 22. Pénalités à 15 mètres de notre ligne puis à 5. Pénal touche : le paquet d’avant de Puy Guillaume enfonce le notre ? Mi temps RCM 3 – 8 CSPG .


Le RCM a tout de même fait une bonne entame et les demandes des coaches ont été entendu. Seul manque un peu de réussite pour concrétiser les actions.

A noter que les mêlées ont été simulées suite à la sortie du talonneur de Puy Guillaume victime d’une fracture du nez…


Lors de 2ème mi temps le RCM pèche toujours par manque de réalisme et plusieurs fois échoue à quelques mètres de la ligne adverse. Mais à 10 min de la fin les gros Massiacois auteurs d’un match correct face à un solide paquet sont récompensé de leurs efforts. Essai non transformé par Théo. 8 – 8.


Mais à dix minutes de la fin l’arbitre de la rencontre offre une pénalité aux visiteurs puis 10 m de plus. Pénalité largement dans les cordes de l’ouvreur adverse qui crucifie les vaillants cantalous qui ne méritaient pas ca !!!


Ce fut un beau match avec une bonne intensité entre deux équipes vaillantes et joueuses… Dommage que la personne qui se soit fait le plus remarquer sur le pré fut l’arbitre. Un seul mot pour résumer sa prestation : pitoyable et il laissera un grand sentiment de gâchis sur ce match du coté du RCM.


Ce match laisse quand même présager de meilleurs jours pour le XV massiacois s’il joue avec le même état d’esprit et la même envie.

Maintenant la deuxième partie de saison commence et le temps des déplacement est venu ( 7 sur les 10 prochains matchs). Il faudra prendre des points en déplacement pour assurer le maintien et cela dès les deux prochains puisque nous nous déplaçons à Dompierre puis à Manzat avant la trêve.

Manzat- Varennes

Aujourd'hui départ direction Manzat. Nous, nous rappelons des joutes dantesques, épiques, le fameux 03-03 avec général sur le terrain et puis sur les tribunes où les femmes avaient encore de la verve. Mais après 8 ans les spectatrices ont pris de l'âge et les coups de parapluies sont moins virulents.

Début du match, et comme personne n'écoute son capitaine, Boud joue au pied où Yannick parti devant le coup de pied. Résultat Manzat se voit offrir une pénalité pour ouvrir le score. Ratée.

Yoann se sent trop faible pour cette joute et voyant les monstres de Manzat face à lui simule la blessure, il ne sait toujours pas à quel genou il a mal. Entrée de doigts de fée. Varennes essaye de relancer de ses 22 mètres, mais Julien n'ayant pas abusé du Gaillac la veille renverse son ballon. Se croyant plus fort qu'un palmipède de basse zone il cru bon de se servir que d'une main, en avant.
Plus tard Yannick se rappelant qu'il avait de la famille issue des poissons chats ouvre sa grande gueule avec ses barbillons et permet à Manzat de se rapprocher de dix mètres. Merci à l'artilleur qui rata le coche. Mêlée et Manzat perd la balle sur introduction, orgueilleux la mêlée se relève et l'arbitre se voit obligé de punir les deux talonneurs.

Varennes acculé en défense se contente de repousser les assauts. Varennes fort en conquête tente la touche sur une faute, le maul se forme et il avance. Malheureusement à dix mètres de la ligne Varennes perd la balle et Manzat se dégage.

Avant la mi-temps Manzat se voit offrir 2 pénalités que l'artificier se voit bon de rater.
Mi-temps Score : 00-00

Varennes peut se voir heureux d'être à égalité après 4 pénalités en bonne position pour le buteur Manzatois

Deuxième mi-temps et Varennes concrétise ses temps forts comme il n'a pas su le faire en première mi-temps par un drop de Nicolas Boudau.

Score 00-03

Manzat réagi de suite par un poteau rentrant, heureusement que ceux-ci n'étaient pas carrés.

Score : 03-03

Énervés, les joueurs de Manzat se sentent pousser des ailes et un joueur échoue à 5 mètres de la ligne après avoir toisé la défense de Varennes d'un air supérieur. Pénalité pour Manzat, réussi.

Score : 03-06

Piqué au vif, Varennes riposte sur une mêlée avec départ de Cédric dans les 22 mètres qui trouva Mathieu que personne ne pourra arrêter.

Score : 08-06

A la vingtième Varennes n'écoute pas son banc et tente la pénalité au lieu de la touche. Yannick si il avait marqué, aurait aggravé le score. Mais avec des « scies » ma grand mère ne serait pas morte de froid en pleine hiver. Manzat profite d'une faute bien placée dans le camp de Varennes pour recoller au score.

Score : 09-08

Cinq minute plus tard Bruno fraichement entré en jeu profite d'un beau ballon de récupération de ses avants pour aller pointer entre les perches suite à une belle sautée de Boud.

Score : 09-15
La fin du match n'apportera pas de modification au score et Varennes l'emporte face à une valeureuse équipe de Manzat.

La troisième mi-temps se vit équilibrée jusqu'au moment où mesdemoiselles les serveuses nous notifièrent du manque de Ricard ou autres apéritif anisés. La gentillesse et le charme des serveuses ne permet point les manques d'hospitalité des accueillants, mais la faute en revient pleinement à Nicolas Kairet qui n'avait pas prévenu ses ouailles de la grande soif des adversaires du jour.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par crabe le Jeu 02 Déc 2010, 20:00

journée 9 ,dimanche

puy guillaume-manzat reporté
varennes-chamalières reporté
blanzat-pulvérières reporté
avatar
crabe
Ancien rugbyman

Masculin Messages : 2702
Age : 30
Localisation : Auvergne-Rhone Alpes
Mon club du Taupe15 : asm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par christophe le Sam 04 Déc 2010, 21:17

ennezat - langeac reporté !

christophe
Entraineur OC Gévaudan

Masculin Messages : 298
Age : 45
Localisation : Saugues

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par christophe le Sam 11 Déc 2010, 10:57

combronde / langeac : reporté !

christophe
Entraineur OC Gévaudan

Masculin Messages : 298
Age : 45
Localisation : Saugues

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Mar 11 Jan 2011, 18:46

les résultats de dimanche
Blanzat 20-7 Pulvèrières
Dompierre 20-5 Massiac
Puy Guillaume 54-3 Manzat
Varennes 13-8 Chamalières

1 Puy Guillaume 32pts 9m (avec 1 forfait)
2 Lapalisse 27pts 10pts
3 Blanzat 26pts 9m
4 Pérignat 26pts 9m
5 Varennes 25pts 9m
6 Massiac 20pts 9m
7 Chamalières 18pts 9m
8 Dompierre 18pts 9m
9 Pulvèrières 11pts 10m
10 Manzat 10pts 9m

Blanzat 30 - Pulvérières 7

Arbitre : M. Bouvron.
Score à la mi-temps : 13-0.
Pas de point de bonus.

Points :
BAC : Trois essais (Forlay 2, Pradat), trois transformations (Forlay), deux pénalités (Forlay) et un drop (Forlay).
Adversaire : Un essai, une transformation.

Bilan disciplinaire :
BAC : Un carton blanc (Filippi).
Adversaire : Un carton jaune et un carton blanc.

Equipe :
1 Raymond - 2 Saint-Martin - 3 Tosoni - 4 Pegny - 5 Quinet ©
6 Ahond - 7 Rodier G - 8 De Oliveira - 9 Pradat - 10 Labalte
11 Moreau - 12 Vialter - 13 Sabatier - 14 Rodier M - 15 Forlay
Remplaçants : 16 Védrine - 17 Audigane - 18 Filippi
19 Peruti - 20 Montavit - 21 Thomy - 22 Mouat M

Résumé :
Difficile d’entrer sur le terrain avec moins de certitudes que les blanzatois en ce début janvier. En effet, comme si ne pas jouer de sept semaines ne suffisait pas, il fallait que celles-ci soient composées de festivités comme le coq-au-vin et des fêtes de fin d’année. Si on ajoute que certaines tentatives de faire du sport comme un certain soccer se sont terminées à des heures indues... Pour résumer, une partie de l’équipe devait bien se demander si elle était encore capable de courir ou même d’attraper un ballon ! Et pourtant, il était interdit de laisser des points à la maison face à l’avant-dernier du championnat.

Les deux équipes livrent une première mi-temps plutôt vive malgré les excès hivernaux. Dominateurs en mêlée, les jaunes et noirs tentent de garder la main sur le ballon mais sont pénalisés à de nombreuses reprises. Heureusement, le botteur adverse n’a pas réglé la mire et rate ses premières tentatives. Les blanzatois repartent de l’avant et un bon mouvement les amène vers la ligne d’en-but adverse. Les verts se dégagent comme ils peuvent mais sont pris de court sur la relance de Forlay qui passe en revue toute la défense avant de marquer en coin. La transformation donne l’occasion à l’arrière de confirmer qu’il est en forme malgré un réveillon que la rumeur dit arrosé.

Le BAC va corser l’addition avant la pause. De nouvelles offensives poussent les visiteurs à la faute et deux pénalités sont ajoutées au tableau d’affichage. Sur l’une de ces actions, le capitaine jaune et noir réalise un splendide saut de cabri – pas de l’oie qui semble avoir marqué une partie du public et des joueurs. Le repos est atteint sur la marque de 13 à 0.

L’objectif des blanzatois en seconde période est évidemment d’aller chercher le bonus. Mais les verts n’abdiquent pas, tiennent bon en défense et attaquent lorsqu’ils ont le ballon. Ils vont finalement rompre sur un coup du sort. Sur le seul échec de l’après-midi du botteur local, l’un des trois-quarts cafouille et le BAC obtient une mêlée à cinq. Forlay se propose dans la ligne et va à dame, rapprochant Blanzat du bonus.

Cette seconde période est également l’occasion pour l’arbitre de sortir les cartons. Filippi, à peine rentré, réalise un plongeon dans son plus pur style « J’ai glissé, chef ! » bien connu et écope d’un carton blanc. Pulvérières aura également le douteux privilège d’évoluer à quatorze peu après.

Finalement, les blanzatois vont s’emparer du bonus sur une pénal-touche bien négociée que Pradat conclut en filou. Avec un quart d’heure à tenir, le BAC semble sur la bonne voie. Les visiteurs font une séance de pilonnage au ras sur la ligne mais sont finalement repoussés. Mais, alors que la cause semble être entendue, la défense jaune et noire laisse un trou béant au centre du terrain et encaisse un essai de cinquante mètre.

Le score final est de 30 à 7. Blanzat manque encore une fois le bonus mais ces quatre points sont importants pour reprendre le rythme. La réception de la semaine prochaine sera capitale pour s’ancrer dans le top 4 du classement.

Un dernier mot sur notre traditionnel et néanmoins célébrissime coq-au-vin. C’est François Filippi qui a l’honneur de l’héberger pour son carton après dix minutes sur le terrain. Yvan Audigane reçoit une nomination d’honneur pour avoir réussi à se casser le nez après cinq minutes sur le pré

VARENNES / CHAMALIERES
Après la trêve des confiseurs vint le retour du championnat et un déplacement périlleux à Varennes où le Stade Chamaliérois se rendit avec l'idée en tête de faire un coup.

En 1ere mi-temps, les rouges et blancs jouèrent avec le vent dans le dos mais les locaux se montrèrent les + entreprenants et monopolisèrent le ballon pendant 15-20 minutes. Sans toute fois concrétiser .... Chamalières pointa ses crampons 1 fois à 45m de la ligne adverse et obtint une pénalité que notre artilleur Kevin s'empressa de transformer malgré la distance ! (0-3). Varennes reprit sa marche en avant mais rendait beaucoup de ballons au pied, apparemment la spécialité du 10 local qui préféra ce geste plutôt que de lancer son 15 qui avait l'air d être en canne malgré le terrain lourd et boueux! Sur 1 de ces coups de pieds, Chamalières mis en place son attaque et le ballon pointa dans l'en but même si Pompon s'essaya de crocheter intérieur le 15 adverse à 2 mètres de la ligne ..... Essai non transformé 0-8
Juste avant la mi-temps, l'arbitre, qui signalons le, fut très bon ce dimanche, sortit un carton blanc contre notre 10, Vince. Kevin remonta à l'ouverture et délaissa l'arrière garde pdt 10 minutes.
A la reprise, Varennes engagea directement dans l'en-but ; s'en suit une mêlée que les locaux gagnèrent. Les ailiers de Cham étaient placés en attaque et avait donc délaissé le fond du terrain : une aubaine pour le 15 adverse qui tapa rapidement au pied. Les rouges et blancs cafouillèrent pour se dégager et l'ailier local ne se fit pas prier pour pousser au pied et inscrire l'essai : 7-8.
Les arrières rouges et blancs n'ayant pas bien vu comment le 1er essai varennois fut marqué, cafouillèrent un nouveau un ballon suite à un coup de pied, le centre adverse tapa au pied et se coucha sur le ballon ..... mais 2 mètres après l'en-but , heureusement. Chamalières récupéra son 15ème homme et remis la marche avant. Mais ce sont les locaux qui concrétisèrent leurs efforts suite à 2 pénalités. 13-8
Les rouges et blancs ont bien résisté mais ont été privés de ballon : 4 mêlées perdues suite à bras cassé et qq touches pas droites => autant de munitions en moins pour l'arrière garde.
La messe était dite, l'arbitre siffla une dernière pénalité pour les locaux à 35 mètres, décalé sur la droite mais ceux-ci préférèrent taper en touche plutôt que de nous priver du bonus défensif ; on ne va pas s'en plaindre.
La semaine prochaine, c'est la réception de Manzat qu'il faudra négocier au mieux où la victoire sera indispensable dans l'optique du maintien !
Cette année 4, voire 5 équipes risquent de descendre (en fonction des résultats en fédérale 3). Ce RDV est donc primordial et sera un des tournants de la saison des rouges et blancs !




*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par @lex le Mar 18 Jan 2011, 09:48

les résultats de la 11e journée

Blanzat 59-14 Massiac
Chamalières 10-10 Manzat
Pérignat 5-8 Puy Guillaume
Pulvèrières 8-5 Varennes
Dompierre 16-13 Lapalisse

1 Puy Guillaume 34pts 10m
2 Blanzat 31pts 11m
3 Lapalisse 28pts 11m
4 Pérignat 27pts 10m
5 Varennes 26pts 10m
6 Chamalières 25pts 11m
7 Dompierre 22pts 10m
8 Massiac 20pts 10m
9 Pulvèrières 15pts 11m
10 Manzat 12pts 10m

Blanzat 59 - Massiac 14

Temps ensoleillé.
Arbitre : M. Lopez.
Score à la mi-temps : 27-7.
Bonus offensif pour Blanzat.

Points :
BAC : Huit essais (Sabatier 4, De Olivera 2, Tosoni, Pradat), cinq transformations (Forlay), deux pénalités (Forlay) et un drop (Forlay).
Adversaire : Deux essais, deux transformations.

Bilan disciplinaire :
BAC : Aucun carton reçu.
Adversaire : Aucun carton reçu.

Equipe :
1 Filippi - 2 Saint-Martin - 3 Tosoni - 4 Pegny - 5 Quinet ©
6 Rodier G - 7 Ahond - 8 De Oliveira - 9 Pradat - 10 Labalte
11 Rodier M - 12 Vialter - 13 Sabatier - 14 Mouat M - 15 Forlay
Remplaçants : 16 Védrine - 17 Schwarz - 18 Montavit
19 Labatut - 20 Barontini - 21 Rochefort - 22 Moreau

Résumé :
Pour ce second match de 2011 et premier match de la phase retour, le BAC se voyait proposer la réception de Massiac. L’occasion pour l’équipe de se remémorer la difficile mais importante victoire obtenue en terre cantalienne lors du match aller. Après avoir lancé l’année 2011 par un succès sur Pulvérières, les blanzatois n’avaient pas le droit à l’erreur pour rester dans le haut d’un classement qui met bien du temps à se décanter.

Sous un franc soleil hivernal, les jaunes prennent les choses en main. Après un échec du buteur visiteur, ils ouvrent la marque par De Olivera. Le troisième-ligne fait la moitié du terrain latéralement, rebondissant sur plusieurs défenseurs et oubliant plusieurs partenaires, avant de trouver l’ouverture. Forlay transforme puis passe une pénalité. Les blanzatois enfoncent le clou avec une belle combinaison des trois-quarts qui envoie Sabatier à dame. Forlay convertit puis passe une pénalité de presque 50 mètres pour porter la marque à 20-0.

Le BAC pense-t’il déjà au point de bonus ? Toujours est-il que l’équipe relâche son attention. Quelques instants après avoir écrasé une pénalité sur le poteau, les noirs profitent d’un cafouillage de Mouat pour inscrire leurs sept premiers points. Une embellie de courte durée puisque les locaux repartent à l’assaut. Après une tentative de drop largement ratée par Vialter, De Olivera nous démontre une seconde fois qu’il sait faire abstraction des appels de ses coéquipiers pour aller dans l’en-but seul. A la mi-temps, le score est de 27-7.

Un drop de Forlay à la reprise accentuant l’avance, il est enfin temps de songer à ce satané bonus offensif que les blanzatois n’ont pas encore réussi à inscrire cette saison. Ils ne mettront pas longtemps à l’obtenir puisque Sabatier récupère un ballon perdu et se rappelle enfin qu’il a des cannes pour aller inscrire le quatrième essai de son équipe.

Mais la tradition en ce moment à Blanzat, c’est de ne pas garder les bonus. Le demi d’ouverture cantalien fait parler ses crochets puis joue au pied pour lui-même afin de priver les jaunes du précieux point. Il était toutefois écrit que rien ne pourrait gâcher cette belle après-midi dans la vallée du Bédat. Montavit capte une transversale de Rochefort et transmet à Tosoni qui inscrit, à la surprise générale, un vrai essai d’ailier ! Sans doute décontenancés de voir notre pilier marquer en coin, les visiteurs ouvrent ensuite les vannes.

Pradat s’offre son second essai en deux matchs. Une copie parfaite de l’autre puisqu’il s’enfuit derrière un maul pour aplatir. L’essai suivant est aussi une histoire de copie parfaite. Nos trois-quarts répètent à la perfection la seule combinaison qu’ils connaissent pour le même résultat qu’en début de match : Une réalisation de Sabatier. Notre Petit Poney était décidemment intenable puisqu’il clôture la marque d’un essai en coin suite à une passe de Mouat trois bons mètres en-avant. Le score final est de 59-14 et les blanzatois empochent cinq points.

CHAMALIERES / MANZAT
il est désormais acquis que cette édition du championnat d’Auvergne de 2ème série ne fait pas la part belle aux grandes envolées ni au fair-play ou à la convivialité entretenue dans la division inférieure la saison passée.

Aussi, si certaines rencontres se soldent étonnement par des scores d’une amplitude comparable à ce que l’on peut voir en 3ème ou 4ème série, celles vécues par le Stade Chamaliérois sont franchement des plus serrées. Si tendues que le fameux adage prétendant que l’enjeu tue le jeu y trouve un peu plus, chaque semaine, une place aussi incontestable qu’indésirable.

En ce beau week-end de janvier, où le soleil qui brillait sur Chatrousse pouvait laisser entrevoir les plus belles cavalcades des rouges et blancs, la rude équipe de Manzat, toujours aussi experte en matière de « triche sans se faire voir » (et ne leur jetons pas la pierre, c’est un art réputé et respectable dans le rugby) est venue assombrir les perspectives chamaliéroises de sérénité.

Après une entame étrangement mollassonne, les locaux s’employaient pourtant à balbutier quelques attaques ne manquant pas de tranchant. Mes les rouges et bleus courbaient l’échine sans rompre, fidèles à leurs capacités certes limitées, mais qu’ils auront eu le mérite de maîtriser à la perfection. On atteignait les citrons sur la marque de 3 points partout, et la torpeur gagnait les tribunes, pourtant magistralement animées par les jeunes du club qui ignoraient pourtant l’accueil réservé à leurs aînés au match aller.

On put croire la pause salvatrice lorsque les locaux, privés de Julien Sanitas durement touché à l’œil réapparurent dans les vingt deux mètres adverses dès le début du second acte. Après plusieurs occasions manquées, Chamalières aplatissait en coin. L’essai transformé par Kévin Tourgon offrait sept points d’avance qui semblaient alors difficile à combler pour les visiteurs.

Qu’à cela ne tienne ! Après plusieurs « séances » des « gros » manzatois, l’équipe allait à dame à la dernière minute. Une transformation en coin réussie par le botteur rouges et bleus, et le nul (10-10) scellait une partie au goût amer pour le Stade Chamalièrois.

Au final, il est aussi difficile d’expliquer la décomposition de l’équipe en fin de match que le manque criant de confiance dont elle a aussi fait preuve en certaines occasions au cours de l’après-midi. Un paradoxe aussi inquiétant que celui concernant l’implication débordante aux entraînements comparée à celle des matchs, ou de la solidarité (pourtant réelle) du groupe qui a du mal à se traduire sur le terrain, lors de rencontres à la physionomie pourtant idéale pour ce genre de démonstration.

La semaine prochaine, à Massiac, dans un contexte déjà bien connu des rouges et blancs, il s’agira avant tout pour le groupe de retrouver un certain état d’esprit, indispensable à la mise en place du jeu qui fit sa force l’an passé. Qui sait ? Si l’enjeu est moindre, le jeu primera peut-être…

PULVERIERES / VARENNES
Oui, en effet Pulvérières en janvier il fait beau, beau mais beau beau, genre 35°C en plein soleil c'est pour ca que Varennes a été occis. En effet on avait prévu une météo polaire on avait prévu le lance harpon pour faire reculer les pingouins et les morses.
En parlant de morse Varennes avait élaboré une codification toute personnelle pour annoncer les lancements de jeu. Malheureusement personne n'était au courant de la nouvelle codification.

Après un échauffement où l'on a vu Arnaud être en retard pour apporter les gourdes et là on s'est dit que la journée allait être longue. De plus Thomas ne s'étant pas remis de sa marche à pied dans Clermont intra muros gérait son effort et senti une pointe au foie, donc dans tout le bas ventre.
Je me perds en digression et parlons sérieusement du match.

Après dix minutes d'observation Varennes allume la première mèche par le biais de Julien Durand ! Une sautée de Yannick relayée par Romain et notre TGV national pointa dans l'en but après avoir passé les derniers défenseurs.
S'en suivit un nombre incalculable d'en avant de fautes diverses et variées de coup de pied sans ballon de ballons sans coup de pied, d'en avant sans coup de pied et enfin de jeu avec du ballon. le match est stérile et à cette allure le repeuplement de la France n'est pas assuré.
Démantèlement de l'équipe faute à l'arbitre, Yohan se voit offir une pause de dix minutes pour cause de faute au sol. Thomas sautant sur l'occasion et voyant que l'on pouvait se reposer à moindre frais profita de l'occasion pour plaquer le N°9 a retardement. Sauver de l'apoplexie Thomas est encore en vie.
Mi-temps et Varennes est en tête 05-03 Oui je sais j'ai oublié la pénalité de Pulvérières suite à un plongeon de Mathieu dans un regroupement.

Reprise du match et sur une attaque pleine de Varennes Boud tente un coup de pied par dessus qui trouva les bras non pas de Romain mais du centre adverse. S'en suivit une passe à l'aillier ce dernier fit un crochet à droite puis à gauche puis à droite, fit demi tour sur la droite claqua des deux pieds sauta par dessus les défenseurs et une fois fatigué et ne trouvant plus de défenseurs à dribler daigna aplatir dans l'en but.

Score : 08-05

Fin

Eh ben non ce n'est pas fini Varennes droit dans ces bottes repart à l'assaut Yannick tenta un raffut Six contre un ?! il a réussi !!! a perdre la balle. Bon certes il n'y avait pas de soutien certes mais bon il n'avait qu'à pas jouer à la main.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Le dire fait rire, le faire fait taire
avatar
@lex

Masculin Messages : 3714
Localisation : Groland
Mon club du Taupe15 : Béziers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2e série 2010-2011

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum